Pas content

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 9 octobre 2010

Quelques chiffres pour justifier la réforme des retraitres

Quelques chiffres ...

En 1980 la valeur ajoutée brute (richesses produites) était inférieure à 500 milliards d'euros. En 2009 elle était 1721,7 milliards Source INSEE.
En 1985 la part des profits issus du travail versés aux actionnaires était de 5%. En 2010 elle était de 25% Source INSEE.
En 1982 le pourcentage des salaires dans la valeur ajoutée représentait 75,6%. En 2006, elle représentait 67,8%. Source INSEE.

On peut aussi parler du CAC40 qui affiche, malgré la crise économique et financière du capital, des résultats insolents. Il y a de l'argent pour financer la retraite à 60 ans et les salariés du public et du privé ont raison de se battre. Car tous les salariés seront impactés par cette réforme scélérate. Je lirai avec plaisir les commentaires des libéraux de tous poils (c'est d'ailleurs grâce à leur politique qu'il y a une crise que l'on tente de nous faire payer).

Voilà c'est assez simple à comprendre, même le plus con des moutons de l'Ump peut comprendre. Ce qu'il y a de bizarre c'est que les gauchistes du parti socialiste n'en parlent pas... sans doute parce que ces blaireaux n'ont toujours pas compris qu'ils ne sont plus de gauche mais ont adopté la pensée unique qui prédomine dans le monde... le libéralisme. N'oublions pas que les socialistes français, à part se battre entre eux pour avoir la meilleure place au soleil sont totalement déconnectés de la réalité, comme tous les politiciens qui font de la politique un métier à plein temps... Tous les "puissants", tous les dirigeants n'ont que cette idée en tête, et d'ailleurs, si ce n'était pas le cas, on entendrait sans doute plus souvent les responsables politiques parler de ces chiffres, mais les seuls qu'on entend ce sont justement ceux qui ne parlent pas de ces chiffres, ça leur ferait du tort, enfin du tort à leur petite carrière de parasite de l'état...

Alors tous les abrutis qui pensent que la réforme est nécessaire devraient sans doute lire un peu plus, s'informer par eux mêmes au lieu d'avaler bêtement les mensonges de tous les polticards qui ne pensent qu'à eux et leur petit entourage servile !! Cette réforme est une réforme boursière, comme pour tout ce qui est fait depuis des années, tout ce qu'on subit est fait pour la bourse. La crise c'est la bourse, les lois sur les retraites, c'est la bourses, l'endettement colossal, c'est la bourse... Et ce qu'il faut bruler avec les spéculateurs à l'intérieur : c'est la bourse !!

Alors on peut aussi remercier le méprisant de la république, petit pantin débile à la solde du medef de nous faire une réforme pour laquelle il n'a pas de mandat... Mais avant tout remercions les fonds de pensions, les multinationales, les spéculateurs, les banquiers, les assureurs de nous foutre dans la merde !! Remercions aussi les médias, inféodés aux dirigeants, de nous informer de la situation réelle pour que nous puissions nous forger notre propre opinion... Et en dernier lieu, remercions les parasites qui nous gouvernent, que ce soit en france ou ailleurs....

jeudi 30 septembre 2010

Fabrique de bons français

Allez hop, encore une petite phrase qui prouve que le ministre du racisme Besson est bien à sa place dans le gouvernement du nain, copie quasi-conforme de ce que le borgne ou sa camionneuse de flle pourraient nous sortir s'ils étaient élus !
Besson, veut fabriquer de bons français Mais ça veut dire quoi pour lui de bons français :?: Avec tout ce qu'on a vu depuis le discours de Grenoble on a une bonne idée de ce qu'est un bon français pour ce ministre.

  • En premier, bien entendu, il est blanc, un bon auvergnat bien de chez nous.
  • Il travaille, pas de parasites dans la france de Besson
  • Il est obéissant avec son patron, ne rechigne pas à la tâche et ne se plaint pas si son gentil patron ne lui paie pas ses heures sup (bref, un bon esclave)
  • Il ne manifeste jamais son mécontentement ou plutôt il n'est jamais mécontent, à part quand les syndicats prennent en otages les travailleurs par leurs grèves pour défendre leurs acquis de nantis
  • Il est adepte du journal de TF1, tant qu'à être "informé" autant le faire avec le ministère de la propagande !
  • Il n'hésite pas à dénoncer un voisin, un collègue si celui-ci enfreint la loi, surtout si ce voisin/collègue s'appelle Mohamed.
  • Il vote à toutes les élections et fait sont choix après que les "médias" (TF1, le Figaro par exemple) aient expliqué que les dangereux communistes qui exigent le partage des richesses ne sont que de très dangereux dictateurs qui veulent anéantir tout ce que le capitalisme a de bon (sans parvenir toutefois à expliquer ce que le capitalisme a réellement de bon, surtout pour la france "d'en bas")
  • Il se cultive grâce à la chaine hautement inculturelle qu'est TF1 grâce à des émissions comme secret story ou une famille en or.
  • Il ne loupe aucun "reportage" montrant comment l'immigration gangrene la vie des vrais français qui souhaitent s'en sortir malgré les difficultés.

Bref, pour Besson ça doit être ça un vrai français, pour pas mal de gens il s"agit d'un blaireau raciste et inculte, mais on sait que les politiques racistes touchent toujours les faibles d'esprit en premier !! Une fabrique de bon français dit-il, mais lui alors ? Ou son cher président, peuvent-ils considérer comme de bons français La trahison, le mensonge, la manipulation, l'exploitation des plus bas instincts humains à des fins électoralistes, le trafic d'influence, les magouilles financières en tout genre... est-ce bien français tout ça C'est politique c'est sûr, mais est-ce que ça rentre dans les critères que ce néfaste personnage ose imposer pour qualifier quelqu'un de bon français. Tout ceci démontre une chose, l'UMP et tous les crétins qui gravitent autour n'hésite pas à faire dans le populisme primaire pour flatter les plus bas instincts et ainsi récupérer les voix du FN parce qu'ils n'arriveront sans doute pas à berner les français à qui ils ont fait des promesses sans en tenir aucune, mais qui pouvait croire que Sarko allait tenir ses promesses avec la france d'en bas ?? A part les "bons français" décrits plus haut...

jeudi 23 septembre 2010

Une réforme indispensable

La réforme des retraites est indispensable selon les patins qui nous gouvernent, et le nain en premier.

Soit, la réforme est indispensable alors faisons la !! Mais la faire pour qui exactement ? Parce qu'à voir l'empressement qu'a le ministre magouilleur Woerth à appliquer une loi que le méprisant de la république avait dit ne pas devoir faire parce qu'il n'a pas de mandat pour ça !!! Indispensable pour péréniser le système ?? Certainement pas, parce que le but des libéraux qui nous gouvernent n'est pas que les gens puissent un jour profiter de la retraite, parce qu'un retraité coute et ne rapporte rien aux entreprises ni aux spéculateurs !!!! (certains les appellent des conservateurs, mais à part leur place en or je ne vois pas ce qu'ils veulent conserver !). Alors qu'est-ce qui justifie l'empressement du mini-despote qui nous pourrit la viee ?? Et bien c'est extrêmement simple. Dans peu de temps il va y avoir le sommet du G20 (les 20 pays les plus pourris de la planète, les plus pollueurs, les plus corrompus, etc, etc, etc...) A quoi sert le G20 ? LE G20 est .là pour que les pays obéissent le mieux possible aux spéculateurs de tout poil, aux banques, aux assurances,bref, à tous les responsables de la merde dans laquelle on est depuis pas mal d'années ! Donc, détruire le système de retraite est un très bon signe que Sarko envoie aux spéculateurs.

Vous avez vu, comme je suis un gentil petit toutou, j'ai saccagé le système de retraite de ces cons de français, ils vont travailler plus et gagner moins !!! Je vous les livre en pature mes chers maitres de la finance

Et cela va encore plus loin, parce que le système qu'il met en place, va obliger les gens à travailler plus longtemps (alors qu'il n'y a pas de boulot !), à cotiser plus longtemps sans rien gagner de plus. Il n'y a plus de boulot mais on va demander aux gens de travailler plus longtemps, on travaillera plus longtemps mais les entreprises virent les vieux pas assez rentables et trop chers. Bref, on subit tout le contraire dece que toute personne est en droit d'attendre dans un pays civilisé.

Sans oublier bien-sûr que le niveau des pensions va baisser, ce qui va obliger les gens à mettre de l'argent de côté (pour ceux qui pouront parce que la majorité des travailleurs ont déjà du mal à vivire dignement. Et devinez qui vient de se lancer dans l'assurance vie et les complémentaires retraites Le frangin à Sarko, bref, tous ces mensonges sur les retraites sont fait pour permettre à Sarko et la bande de minables qui gravitent autour de se préparer des retraites en or.

Sans oublier que de faire travailler les gens plus longtemps, dans des conditions difficiles, va dégrader la santé. Donc au lieu de passer des retraites paisibles, on finira nos vies en travaillant, en mauvaise santé.... Et qui dit mauvaise santé dit dépense de santé, qui dit dépense de santé dit dépenses de la sécu ! Vous voyez ou je veux en venir ?? Et bien tout ce petit système va totalement plomber les comptes de la sécu, qui finira, comme le souhaitent les assureurs et les banques, à être privatisée et leur permettra de mettre la main dessus !!!

Bref cette réforme est ce qu'on pourrait appeler le début de la fin.

Coup double pour Sarko : en une seule loi il signe la fin de 2 systèmes que les néo-lbéraux haissent : la sécu et le système de retraite !! Bien joué !

dimanche 5 septembre 2010

Nico la magouille !

Un petit article tiré du site "lemonde.fr"

http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/07/18/nicolas-sarkozy-aussi-a-son-micro-parti_1389467_823448.html

Nico.la.magouille

Après les micro-partis de Laurent Wauquiez, d'Eric Woerth ou encore de Valérie Pécresse, voilà que l'on découvre l'"Association de soutien à l'action de Nicolas Sarkozy" (Asans). Mediapart, le 14 juillet, puis le Journal du dimanche, dans son édition du 18 juillet, en révèlent l'existence. Cette formation dispose d'une adresse discrète à Neuilly-sur-Seine : "Pas de plaque à l'entrée, pas de noms sur l'interphone", note l'hebdomadaire.

Cette entité méconnue aurait récolté pas moins de 270 000 euros en 2006, dont "250 000 versés au compte de campagne de Nicolas Sarkozy l'année suivante" et 134 000 euros en 2007. "Le dispositif n'est pas illégal", ajoute le journal, mais "il permettait à chacun de financer deux fois le candidat Sarkozy via l'UMP et via l'Asans", quand la loi fixe à 7 500 euros le plafond des dons particuliers aux personnalités politiques.

En réalité, le siège de l'Asans se trouve être le domicile privé de Frank Louvrier, conseiller en communication de Nicolas Sarkozy. Interrogé par le JDD, celui-ci explique que son appartement a simplement servi de "boîte aux lettres" lorsque la structure a été créée en 2001, mais nie avoir une quelconque responsabilité dans son fonctionnement. Ce parti se trouve en fait entre les mains du ministre de l'industrie, Christian Estrosi, et du ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, respectivement président et trésorier de l'Asans.

"TOUT A ÉTÉ CONTRÔLÉ"

"Tout a été contrôlé et approuvé par deux commissaires aux comptes, affirme M. Estrosi au JDD. Ce mode de financement est une garantie de transparence de la vie politique par rapport à l'époque où n'importe quelle personne morale pouvait soutenir un candidat." Le parti serait en sommeil depuis 2008 mais disposerait d'une réserve de 200 000 euros.

Le feuilleton de l'affaire Bettencourt, et le don légal versé par l'héritière du groupe L'Oréal à l'Association de soutien à l'action d'Eric Woerth (ASAEW), a révélé au grand jour la multiplication de ces petites structures, à gauche comme à droite, qui récoltent chaque année des dizaines de milliers d'euros.

Trois députés Verts les soupçonnent de permettre un "contournement" du plafonnement des dons aux partis et ont demandé qu'une commission d'enquête parlementaire se penche sur la question. Pour François Bayrou, les centaines de "structures opaques" ainsi crées – 283 ont été recensées par la Commission des comptes de campagne – "autorisent tous les trucages et tous les dépassements" de la loi sur le financement politique. Et le PS a à nouveau demandé qu'interdiction soit faite aux parlementaires ou ministres déjà membres d'un parti de créer une de ces structures.

Le Monde.fr

Voilà, un petit exemple du système Sarkozy (entre autre). Sans oublier tout le reste.... Comme par exemple la politique raciste prise directement dans le programme du FN, la protection des riches et l'appauvrissement des pauvres. La chasse à l'immigré, la mise à sac de tout ce qui a été construit et acquis par les luttes, le privatisation rempante de tout ce qui rapporte, le pillage des caisses de l'état, enfin bref, que du bon.... du bon à pendre haut et court.

vendredi 3 septembre 2010

Il est formidable

Regardez la couv' de Marianne, qui se fout - et c'est largement mérité - du pathétique mafieux qui nous sert de président

Cette couverture est un pastiche des dictatures actuelles (corée, chine, etc, etc, etc) mais avouez que le naboléon aimerait bien avoir ce genre de couv', et tous les ministres/pantins qui lui lèchent le cul à longueur de journée trouveraient cette couverture tout à fait méritée, tellement il fait du bon travail.... Bon travail pour le medef et toutes les putains de multinationales qui tirent les ficelles

Marianne.sarko.le.coréen

Elle est pas belle ce couverture ?? Avec notre guide à tous, le grand démocrate, le meilleur président que la France ait connue depuis pas mal d'années !!!! En fait, le meilleur, dans son genre, après lui, c'est Petain, c'est dire la qualité de ce clown !!!!!

mardi 24 août 2010

ACTA MENACE LES LIBERTÉS INDIVIDUELLES ET L'ACCÈS AU SAVOIR.

mardi 27 juillet 2010

Petite devinette

Celui qui trouve ce que Sarko et son gouvernement ont fait de bien depuis sa prise de pouvoir gagne toute ma gratitude...

Et je ne parle pas des cadeaux divers et variés qu'il a pu faire à ses amis, mais de ce qu'il a fait pour la population dans son ensemble....

samedi 1 mai 2010

Le roi Sarko

Lisez un peu ça.... et ensuite acceptez sans broncher les sacrifices que le méprisant de la république bananière vous impose.....

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.... Le roi sarko

mardi 30 mars 2010

Un peu de lecture

Un peu de lecture en attendant le retour des billets

http://www.syti.net/SarkozyDanger.html

Très intéressant

vendredi 25 septembre 2009

GRIPPE H1N1 (info à vérifier quand même)

Petit mail reçu ce matin...... Info à vérifier mais plusieurs sources "non-officielles" tendent à prouver ce mail

si la théorie du complot peut faire sourire, il ya tout de même des questions interessantes...ou inquiétantes.

Subject: Lettre d'un médecin en date du 10 septembre 2009

Il reste très peu de temps pour vous informer et pour vous mobiliser. Dans un mois, ce sera trop tard…

Comme de plus en plus d’individus conscients, j'ai choisi de me consacrer entièrement à ce dossier, pour dénoncer les mensonges et les manipulations. C’est ma part d’engagement…

Je vous demande de faire votre part : diffusez ces informations à tout votre carnet d’adresses, sur vos blogs et vos sites Internet. C’est votre vie qui est en jeu.

Madame, Monsieur,

Chers amis,

Je vous avais promis de vous informer. C’est ce que je fais. En attendant la sortie de ma première capsule vidéo, je vous écris. Parce que c’est plus fort que moi. Et parce que les jours nous sont comptés. L’objectif de ce courriel est double.

Premier objectif : je veux vous rappeler la tenue à Montréal d’un congrès exceptionnel qui aura lieu ce samedi 12 septembre, de 9 heures à 22 heures (heure de Montréal) (15 heures à 4 heures du matin, heure européenne). Ce congrès est la première conférence pour la liberté de Choix en Santé. En tant qu’Européens, vous pourrez suivre en ligne tout le déroulement de ce congrès, en direct et en différé.

Si vous voulez savoir de quoi traitera ce congrès, cliquez sur le lien qui annonce l’événement :

http://www.youtube.com/watch?v=NbMWPTM2yhs

Connaissant bien les politiques de santé tant en Amérique du Nord qu’en Europe, je vous assure que les Européens y trouveront beaucoup d’informations qui s’appliquent à leur réalité. Seuls les noms des lois et des ministres diffèrent. Mais ce sont les mêmes compagnies pharmaceutiques qui imposent leurs lois iniques et liberticides à des politiciens devenus pantins et hommes de paille. Si vous voulez comprendre ce qui nous attend dans les mois qui viennent, de grâce, prenez le temps de suivre cette conférence. C’est tout simplement votre santé, votre liberté et votre vie qui sont en jeu.

Pour vous inscrire, cliquez sur le lien suivant :

http://www.tele-sante.com/conference_flcs_12sept09_webdiffusion.html

Et si vous croyez encore naïvement que le plan de vaccination obligatoire n’aura pas lieu, je vous invite à tenter de répondre aux questions que je me pose depuis que je suis ce dossier de la grippe porcine. Tel est le second objectif de ce courriel : vous partager quelques-unes de mes nombreuses questions et interrogations à propos de cette fameuse pandémie de grippe H1N1, et vous inviter à y répondre par vous-même puis à tirer vos propres conclusions.

1. pourquoi, Madame Bachelot (ministre de la santé en France) a-t-elle demandé début février 2009, à un groupe de légistes constitutionnalistes, un mémo sur la question suivante : l’imposition d’un plan de vaccination à toute la population serait-elle illégale et anticonstitutionnelle ? Ce sur quoi les experts l’ont rassurée, invoquant qu’une situation exceptionnelle et qu’un état d’urgence sanitaire justifiait amplement qu’on supprime toutes les libertés individuelles !

2. pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé a-t-elle modifié, le 27 avril 2009, sa définition de la pandémie ? Auparavant, pour déclarer une pandémie, les contraintes étaient beaucoup plus sévères ! Maintenant, il suffit que la maladie soit identifiée dans deux pays d’une même zone OMS !

3. comment se fait-il que le brevet du vaccin contre la grippe porcine (H1N1) a été déposé en 2007 (bien avant la réapparition du virus disparu depuis la fameuse épidémie de grippe espagnole, en 1918) ?

4. par quel hasard le président Sarkozy a-t-il eu l’intuition d’aller signer un contrat d’investissement d’un montant de 100 millions d’euros, le 9 mars 2009, pour la construction d’une usine de fabrication de vaccins contre la grippe ? Et devinez où ! Au Mexique, là où justement, le foyer de la pandémie a pris naissance !

5. pourquoi aucun média et aucun expert scientifique ne rappellent que la grippe ordinaire tue chaque année entre 250.000 et 500.000 personnes, soit plus de 1.000 morts par jour (ce sont les chiffres officiels de l’Organisation Mondiale de la Santé) ?

6. pourquoi tous les médias du monde répètent-ils quotidiennement que le virus de la grippe A H1N1 va provoquer une hécatombe de victimes, alors que les faits démontrent qu’il s’agit d’une simple grippette (moins grave que la grippe saisonnière ordinaire) qui n’a fait que 2.000 morts en plus de cinq mois ? La grippe ordinaire en aurait fait, pendant ce même laps de temps, 200.000 morts !

7. pourquoi, malgré ces chiffres de morbidité et de mortalité insignifiants (2.000 au lieu de 200.000), la plupart des pays du Monde ont passé des commandes faramineuses pour des centaines de millions de doses de vaccin, et ce, dès le mois de juin 2009 ? autrement dit, pourquoi met-on en place des mesures exceptionnelles cette année, alors que la grippe est moins virulente que les autres années ? Qu’est-ce qui, dans les faits, justifie de telles décisions alors qu’il n’y a rien d’exceptionnel ?

8. pourquoi des lois d’exception (lois martiales) ont-elles déjà été votées dans la plupart des pays (sans en révéler le contenu) ?

9. pourquoi le Ministre de l’Intérieur Français a-t-il rappelé tous les réservistes de l’armée et de la gendarmerie, en février 2009, en vue (je cite) « de graves troubles sociaux prévus pour la fin de l’été 2009 » (c’est-à-dire septembre) ?

10. pourquoi l’armée américaine vient d’être déployée sur tout le territoire des Etats-Unis ?

11. pourquoi plus de 800 camps de concentration ont-ils été installés aux Etats-Unis, ces dernières années (pour l’instant, ils sont vides) ? Pourquoi sont-ils gérés par la FEMA (Federal Emergency Management Agency), qui intervient lors des grandes catastrophes sur le territoire (comme lors du cyclone Katrina) ?

12. pourquoi des centaines de milliers de cercueils sont-ils entreposés dans tous les états américains et pourquoi des fosses communes ont été creusées dans chaque district ?

13. pourquoi 600 neurologues britanniques ont-ils reçu, le 29 juillet 2009, une lettre confidentielle du Health Protection Agency (HPA), les invitant à être particulièrement attentifs à la future recrudescence du syndrome de Guillain Barré (maladie neurologique dégénérative gravissime déclenchée la plupart du temps par l’acte vaccinal) ? Et pourquoi cette même agence n’a-t-elle pas prévenu le public qui va « bénéficier » de cette campagne de vaccination ?

14. comment se fait-il que le 5 mars 2009, la firme Baxter a contaminé 72 kg de matériel vaccinal, mélangeant les virus H5N1 de la grippe aviaire et H3N2 de la grippe ordinaire, avant de les envoyer dans six pays différents, alors que les procédures de sécurité dans ce genre de laboratoire rendent cet accident absolument impossible ? Impossible sauf si l’acte devient volontaire. Cela m’a été confirmé par un docteur en biologie.

15. pourquoi ne nous dit-on pas que le vaccin contre la grippe, depuis 40 ans qu’il existe, n’a jamais eu d’impact positif sur l’incidence de cette maladie, au contraire ? Une étude internationale a démontré que les vaccinés attrapaient plus souvent la grippe que les non-vaccinés.

16. pourquoi nous cache-t-on qu’en 1918, ce sont les personnes vaccinées qui sont mortes de la grippe espagnole, et pas les non-vaccinées ? Cela voudrait-il dire qu’elles ont été tuées par le vaccin lui-même, et pas par la grippe ?

17. si les vaccins ont si peu d’effets secondaires, comment les autorités sanitaires expliquent-elles que le nombre de scléroses en plaques en France est passé de 25.000 à 85.000, suite à la campagne de vaccination contre l’hépatite B ?

18. pourquoi nous cache-t-on que toutes les épidémies du XXe siècle ont été déclenchées par des campagnes de vaccination préalables ?

19. pourquoi autorise-t-on de mettre dans le futur vaccin contre la grippe H1N1, un adjuvant tel que le squalène (dans une proportion un million de fois plus importante – j’ai revérifié les calculs, car je n’y croyais pas !), alors que la Chambre des Représentants l’avait reconnu explicitement responsable du syndrome de la première guerre du Golfe, syndrome qui avait rendu 180.000 GI’s malades (25 % des soldats) suite à l’injection du vaccin contre l’anthrax ? À noter que le squalène avait été interdit par un juge fédéral en 2004 !

20. pourquoi les premières populations visées par la vaccination sont-elles les femmes enceintes et les enfants, alors qu’habituellement, ce sont les vieux qu’on vise ? Eux, paraît-il, auraient une mémoire immunitaire de la grippe espagnole de 1918 !!!

21. pourquoi les procédures de vaccination obligatoire seront-elles confiées, non pas à des médecins, mais à des étudiants volontaires et des militaires ?

22. pourquoi aucun médecin et aucun hôpital ne pourra dispenser les vaccins eux-mêmes ? Craindraient-ils de faux certificats ?

23. pourquoi 50 % des médecins anglais disent qu’ils refuseront de se faire vacciner avec le nouveau vaccin, parce qu’ils n’ont pas confiance en la procédure de préparation ?

24. pourquoi présente-t-on le Tamiflu comme un antiviral efficace, alors que toutes les campagnes d’utilisation de ce produit se sont révélées catastrophiquement inefficaces ? De plus, ce médicament provoque de nombreux désordres psychologiques et neuronaux, allant jusqu’à provoquer des suicides en nombre chez ceux qui en consomment !

25. pourquoi les autorités sanitaires, censées vouloir notre bien et notre protection, autorisent-elles qu’un nouveau type de vaccin (ce sont leurs mots) soit testé directement sur des centaines de millions de cobayes (c’est-à-dire nous), sans que les protocoles normaux de Mise en Marché ne soient respectés, et sans aucune garantie d’innocuité dudit vaccin ?

Je pourrais continuer comme cela encore des heures. Mais je m’arrête là, car les autres questions iraient toujours dans le même sens. Je n’ai plus le temps, pour l’instant, de vous mettre toutes les références d’articles des journaux officiels (le Monde, le Figaro, le Daily Post, le Journal du dimanche, etc.), des sites officiels (de l’OMS, de Baxter, d’Aventis, de Sanofi-Pasteur, etc.) et des déclarations de scientifiques pro-vaccinalistes que j’ai consultées ! Vous trouverez tout cela sur mon site, d’ici la fin du mois de septembre.

Mais je vous garantis sur l’honneur que toutes les questions que je pose ci-dessus se basent uniquement sur des lectures de documents officiels et accessibles à tous ! Ce ne sont pas des allégations, des suppositions, des supputations de théoriciens du grand complot ! C’est cela qui fait qu’il est impératif de se poser de telles questions ! Et de tirer les conclusions qui s’imposent.

Pour ma part, c’est fait. Et j’ai pris position clairement.

Autrement dit, tant qu’on ne m’obligera pas à fermer ma gueule, je continuerai à vous informer.

Il y a, par contre, une question que je vais poser ici et à laquelle je vais répondre, car beaucoup de mes interlocuteurs ne comprennent pas cela (j’ai reçu des centaines de courriels en une semaine !!! Merci à ceux qui m’ont traité de pauvre connard et de manipulateur. Merci surtout à tous ceux qui ont relayé l’information à des dizaines de milliers de personnes en Europe et au Canada. Merci particulièrement à tous ceux qui prient pour moi, pour l’instant. J’ai été très touché et ému.)

La question est : comment un virus aussi bénin va-t-il s’y prendre pour tuer des millions de personnes ? Ça, c’est la question à un million de dollars !!!

Eh bien c’est l’histoire des pandémies du passé qui nous apporte la réponse. La recette est simple (en douze étapes, déjà expérimentées en 1918 avec succès) :




1. on annonce qu’un foyer d’une nouvelle grippe vient d’apparaître au Mexique et que c’est très grave, car c’est un virus animal qui s’est transmis à l’homme !

2. on annonce ensuite 350 morts en une semaine, pour rectifier ensuite le décompte à 8 morts. Mais tout le monde a retenu qu’il y avait eu beaucoup de morts dès le début (ça ne vous rappelle rien, ça : le 11 septembre, on nous a annoncé à la télévision 40 à 50.000 morts dans les Twin Towers – ce qui a justifié la croisade contre les forces du Mal – puis, on a révisé le nombre de morts à 2.974) ;

3. on annonce à grand renfort de publicité quotidienne que ce terrible virus se propage à une vitesse incroyable sur toute la planète (alors que par ailleurs, aucun laboratoire du monde ne dispose de la souche du virus pour confirmer que c’est bien ce virus qui est en cause, et pas le virus ordinaire – on reconnaît par ailleurs que la grippe porcine ne présente aucun symptôme spécifique par rapport à ceux de la grippe ordinaire – alors, comment font-ils pour compter le nombre de cas ???) ;

4. devant le peu de virulence dudit virus, on nous annonce que ce gentil virus (finalement) va muter et va devenir TRÈS méchant, et que l’on sait qu’il va muter à une date précise (celle de la sortie des vaccins, quelle coïncidence quand même !) ;

5. pendant tout ce temps, on prépare des produits en laboratoire dont on dit qu’ils sont des vaccins, et dans lesquels on mélange deux souches de la grippe porcine, deux souches de la grippe aviaire et une souche de la grippe humaine (cocktail tout à fait explosif, lorsqu’il sera injecté dans le corps !). De plus, on rajoute (en plus grande quantité que d’habitude) des adjuvants (mercure, aluminium et squalène), reconnus pour leur grande toxicité ;

6. peu avant la sortie des soi-disant vaccins (qui sont en réalité, ici, des armes bactériologiques), les médias se déchaînent pour nous annoncer qu’il y a une recrudescence de cas de grippe. Même si les médecins ne prennent plus la peine de vérifier s’il s’agit bien du même virus, le peuple est tellement hypnotisé qu’il ne réfléchit plus. Il est persuadé que la mutation annoncée est en train de se réaliser ;

7. on annonce aussi que tous les vaccins ne seront pas disponibles immédiatement et qu’il y aura des chanceux qui pourront en bénéficier tout de suite, et d’autres devront attendre jusqu’à quatre mois pour enfin recevoir le vaccin salvateur ! À noter que nous en sommes là, pour l’instant, dans la chronologie des événements.

8. dès la sortie des premières armes bactériologiques déguisées en vaccins, le bon peuple apeuré court se faire vacciner volontairement, dans les centres spécialement préparés à cet effet (et encadrés par des militaires). Ici au Canada, les gens s’inscrivent sur des listes d’attente pour être certains d’être parmi les premiers vaccinés !

9. dès l’injection du vaccin, le cocktail préparé soigneusement par les laboratoires entraîne la mutation et la combinaison des différentes souches dans le corps du patient, rendant les virus extrêmement mortels. Dans le même temps, les adjuvants auront mis par terre le système immunitaire. La Tamiflu sera utilisé pour provoquer une surinfection (cas déjà observés dans plusieurs pays) entraînant immédiatement la mort de la personne. Conséquence : il y aura des milliers de morts parmi les premières populations vaccinées ;

10. on nous dira alors que, malheureusement, ce qu’on craignait est arrivé : le virus a muté sous une forme mortelle. On attribuera la cause des décès au virus, et pas au gentil vaccin censé nous protéger ! Une panique s’emparera de la population, qui réclamera qu’on les vaccine d’urgence ;

11. vu la gravité de la situation sanitaire, vu les troubles engendrés, d’une part par ceux qui réclameront avec force leur vaccin, d’autre part par ceux qui accuseront les autorités sanitaires de génocidaires, l’état d’urgence sera déclaré dans tout le pays et le plan de vaccination obligatoire sera mis en place ;

12. ceux qui refuseront de se faire vacciner devront se cacher ou disparaître pendant un temps suffisamment long, à moins qu’on ne les fasse disparaître dans des camps de concentration prévus à cet effet.

Ce scénario, je vous l’écris en cette nuit du 9 au 10 septembre 2009. Je ne le fais pas du tout de gaieté de coeur.

Je sais que certains parmi vous me reprocheront d’alimenter la peur qui est déjà créée par les élites lumineuses, et de finalement, faire le jeu de ceux que je dénonce. À cela, je vous citerai une phrase de Jésus-Christ (même si je n’appartiens plus à aucune religion) : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité fera de vous des hommes libres ! » (Jean 8:32).

Je vous offre ici une synthèse de tout ce que j’ai lu depuis cinq mois (dont deux mois à temps plein). Mon objectif, c’est de décrypter pour vous les informations qui nous sont cachées (même si elles sont disponibles publiquement – faites vos recherches avec Google – vous verrez !), afin que vous ne cédiez pas à la panique lorsque l’hécatombe commencera. Afin que vous compreniez quelle est la cause réelle de ce que vous verrez.




Maintenant, que pouvons-nous faire, me direz-vous ? Pour l’instant, la chose qui me paraît la plus importante, c’est que vous diffusiez cette information à TOUS vos contacts. Imprimez ce courriel, découpez-le en morceaux s’il vous paraît trop long, donnez-le à tous vos amis, à toutes vos connaissances. Si vous êtes parents d’enfants allant à l’école, constituez immédiatement des comités de résistance à ce plan génocidaire. Dans trois semaines, il sera trop tard. Et vous devez savoir que les écoles seront bouclées pour pouvoir vacciner vos enfants. Si vous n’êtes pas organisés maintenant, vous serez démunis le 28 septembre, lorsque le plan se mettra en marche. Allez parler à tous les policiers, à tous les gendarmes que vous connaissez car eux aussi, sont maintenus dans l’ignorance de ce plan (et ils ne seront pas vaccinés par les mêmes produits, pour ne pas tomber malades, eux !). Expliquez-leur qu’ils vont participer, sans le savoir, à un génocide programmé contre la population. Rappelez-vous que si les nazis ont pu déporter autant de personnes vers les camps de la mort, c’est parce qu’ils ont bénéficié de l’aide de la police française qui n’avait pas compris ce qui se passait. Allez parler aussi à vos représentants politiques, car la plupart d’entre eux ne savent pas ce qui se trame. Demandez-leur de ne pas coopérer, de saboter le plan, de faire détruire les fichiers de population, pour que le recensement des vaccinés et des non vaccinés devienne un casse-tête.

Cette activité devrait devenir votre tâche prioritaire. Car la seule manière d’enrayer ce plan diabolique, c’est de réunir une masse critique de gens conscients. Gandhi ne disait-il pas : « un individu conscient et debout est bien plus dangereux pour le pouvoir en place que 10.000 individus endormis et inconscients. » J’en suis convaincu.

Par contre, ne perdez pas votre temps avec les hauts dirigeants de l’État, les grands médias et les experts payés (achetés) par les laboratoires pharmaceutiques. Ne perdez pas non plus votre temps avec les sceptiques, les indécrottables du petit écran pour qui seule la parole des médias est l’évangile. Méfiez-vous même de leur réaction, car ils pourraient vous accuser de chercher à les tuer en les empêchant de se faire vacciner.

Et si vous avez peur en lisant mon courriel, transformez cette peur en action, en mouvement. C’est toujours comme cela que l’humanité a fait des bonds dans son évolution : c’est en transformant sa peur du feu en maîtrise du feu que l’homme a inventé la technique. Ici, l’enjeu est de taille : c’est en transformant votre peur de la mort que vous pourrez accéder à une nouvelle dimension, à une nouvelle vibration. Rappelez-vous que nous ne sommes pas des êtres matériels vivant des expériences spirituelles. Nous sommes des êtres spirituels vivant l’expérience fabuleuse de l’incarnation.

Personnellement, je suis très conscient de ce que je risque en prenant cette position, à découvert. Depuis quelque temps, je vis avec la perspective qu’il se pourrait que je ne sois plus de ce monde dans les semaines qui viennent. Et je découvre une perspective fabuleuse à mon existence. Souvent, je me suis posé la question de façon théorique : s’il me restait un an à vivre, quels choix de vie ferai-je pour que je puisse entrer dans la mort sereinement et sans regret ? Aujourd’hui, cette question n’est plus théorique pour moi. Et je me rends compte que beaucoup de mes valeurs se transforment de façon encore plus radicale. Et beaucoup de choses qui me causaient du souci deviennent tellement secondaires...




Serons-nous capable de dire non à l’infamie, au risque de notre vie corporelle ? Serons-nous capables de dire oui à ce que notre âme nous dicte de faire ? Serons-nous capable de nous mettre debout, quel que soit le prix à payer ?

Tel est le cadeau que ce plan de pandémie nous offre en cette fin d’année 2009. Si nous sommes à la hauteur du défi (et je sais que nous le sommes), ce vaccin deviendra notre pierre philosophale et nous transformera en alchimistes, pour réaliser le grand oeuvre.

Restons debout et conscients.

Je vous salue avec le coeur.

Jean-Jacques Crèvecoeur

De Montréal (4 heures du matin, ce jeudi 10 septembre 2009)

dimanche 22 mars 2009

Petite pause médicale

Petite pause médicale...

vendredi 20 mars 2009

Et après ?

Alors ? Il se passe quoi maintenant, suite aux manifs d'hier, qui ont été plus importantes que celles du 29 janvier et bien le gouvernement, comme il fallait s'y attendre, ne fera rien de plus pour les travailleurs.
Rien de plus, normal, ils ont déjà fait tout ce qu'il y avait à faire.... laisser les entreprises fermer ou profiter de la crise pour délocaliser et remplir les poches des actionnaires. Bref, un gouvernement totalement sourd et borné sur son dogme néo-libéral qui a foutu la merde sur toute la planète...
Et les syndicats dans l'histoire ? Et bien ils se demandent ce qu'il faut faire pour la suite... Ils se demandent ce qu'il faut faire, rien que cette question montre bien le niveau d'engagement dans la défense des travailleurs de ces 3 grosses centrales qui sont bien trop proches du pouvoir pour oser le décevoir.... On ne parle pas de Sud, qui n'est pas en odeur de sainteté auprès du Roi Nico donc ils n'ont plus la parole dans les médias complices.... Sans parler bien entendu de la CNT ou autre syndicat radical qui eux de toute manière n'ont jamais eu la parole... Ils ne faut pas attendre que les 3 blaireaux syndicaux décident de ce que les travailleurs doivent faire, parce que pour eux, pas de crise, mais on finira peut-être enfin par voir des révoltés, des victimes de la crise aller dans la rue spontanément, sans attendre les ordres de syndicats qui ont montré depuis des années leur inutilité face à des politiques aux ordres des patrons et autres rapaces de la bourse...
Les plans sociaux vont se multiplier jusqu'à ce que le "petit peuple" ouvre enfin sa gueule et mette toute cette clique au piquet ou au bout d'une corde....

mercredi 18 mars 2009

Allumer le feu

Pour paraphraser le titre d'une chanson de l'abruti, ami du président qui se sauve pour ne pas payer ses impôts il faut espérer que demain la grève ne va pas rester lettre morte....
Lettre morte elle risque de le rester à la vue du gouvernement qui a déjà annoncé que rien de plus ne pourra être fait, parce que le maximum a été fait pour les français.... le maximum sans doute, le maximum du foutage de gueule et de méprise parce que personnellement je ne vois pas trop ce qui a changé. On a distribué des milliards aux banques, on a promis des cadeaux aux entreprises (taxe professionnelle) et donner de l'argent à d'autres (l'industrie automobile qui touche de l'argent) mais pour les salariés, les principales victimes de la crise, rien... enfin, presque rien, des miettes pour calmer le petit peuple. Espérons que demain ce soit la merde dans tout le pays, qu'il y ait des émeutes même pour qu'enfin ce gouvernement de faux-culs, de voleurs, de menteurs entende enfin la voix de la rue.
Notre cher méprisant de la république (qui n'a de république que le nom) continue sa politique copiée sur celle de son mentor, l'ancien président américain, ce débile profond qui a semé la merde sur toute la planète et qui maintenant, au lieu de croupir en prison coule des jours heureux dans son texas natal... Bref, notre petit agité continue sa politique ultra-libérale comme si de rien n'était, alors c'est à la rue de montrer qu'il doit changer de cap, à défaut de foutre le camp...
Alors demain tous dans la rue pour qu'enfin le gouvernement change sa politique et prenne en compte les milliers de victimes de la crise qui vont grossir les rangs des milliers de victimes du capitalisme qui depuis des années creuse le fossé des inégalités et plonge les gens dans une misère dont il est de plus en plus difficile de se sortir.....

vendredi 6 mars 2009

A quand le changement ?

Il n'y a pas si longtemps notre cher agité de la république claironnait haut et fort que le capitalisme financier non régulé c'était fini, que tous ces excès c'était fini.... Vous avez vu du changement vous à la bourse ? Vous avez vu des changements dans la vie politique ? Vous avez vus des grands patrons voyous se faire virer, les banquiers coupables d'abus se faire mettre à la porte ? Moi non en tout cas....
Vous avez entendu notre cher président faire des annonces concernant une loi qui régulerait un peu ce panier de crabes ? La bourse a-t-elle fermé ne serait-ce qu'un jour pour calmer tout le monde ? Non. Les actionnaires qui en demandent toujours plus sont-ils dénoncés ? Non Des annonces pour réduire les taxes pour les pauvres patrons ça oui, mais pas de régulation en vue. La bourse continue a faire le yoyo avec nos vies mais on continue comme ça, on sauve une banque, on distribue de l'argent sans contrepartie (mais pour nous on en demande toujours des contreparties)
Alors ceux qui croyaient que notre Bush à la française allait prendre des mesures pour réguler et moraliser le capitalisme se sont encore fait avoir, parce qu'il n'a pas l'intention de le faire et que de toute manière le capitalisme est pas défaut immoral....
Sarkozy et son gouvernement de marionnettes continue sa politique libérale, ses lois liberticides, ses cadeaux au medef, sa casse du système social, la vente à la découpe du système de santé, la mort annoncée des universités, bref, aucun changement, parce que comme il dit, sa politique est la seule qui vaille.... La seule qu'il connaisse, mais si c'est la pire......
Un changement total de politique est nécessaire, mais pas avec les gens qui nous gouvernent, simplement en reprenant nos vies en main, pas en les confiant à des voyous....

jeudi 19 février 2009

Le sommet de la platitude

Hier le sommet social de Sarko s'est terminé par... par... rien. Enfin rien, rien de particulier à part du saupoudrage de mesures pour "calmer" les esprits. Le président a annoncé des mesures pour les classes moyennes inférieures. Rien que le mot, classe moyenne inférieure est un mot plein de mépris de la part de la classe dirigeante qui semble-t-il est supérieure (en salaire sans doute). Des mesurettes parce que ces annonces ne sont que des petites concessions qui n'aideront les gens que de façon ponctuelle, mais pas dans la durée, et la crise va durer.
Rien sur les salaires, qui ont vraiment besoin d'une augmentation significative pour que TOUS les gens puissent enfin s'en sortir et passer d'un vie qui n'est pour des millions de Français que de la survie, à une vie digne.
Un petit cadeau par-ci, un petit cadeau par-là pour calmer les esprits mais rien pour la majorité des gens. Il fait du saupoudrage de mesurettes et dans le même temps continue sa politique de casse du système au profit des classes supérieures-supérieures (celles dont lui et ses amis font partie).
Augmenter les salaires ! Hors de questions, le Medef n'est pas d'accord, et ne peut pas. Mais les gens n'ont pas élu le Medef, ce n'est théoriquement pas le Medef qui dirige. Il faudrait faire vivre cet homme avec le SMIC, et vous verriez dans les 15 jours une loi pour augmenter les salaires.
Et toutes ces mesures, qui va les payer ? Le patronat ? Non, on continue à lui faire des cadeaux (taxes professionnelle, heures sup). Les riches ? Non, aucun mot sur le bouclier fiscal qui profite à une minorité de nantis et qui coûte 15 milliards à l'Etat. C'est l'Etat qui va financer toutes ces mesurettes, et l'Etat c'est qui ? et bien nous. Donc ce cher président du pouvoir d'achat va taper dans les poches des uns pour mettre un peu dans la poche des autres. Bref, il va encore taper dans les budgets modestes pour aider les budgets encore plus modestes.
Une loi sur la taxation des plus-values boursières pour financer l'Etat ? Non !
Une loi pour empêcher les licenciements boursiers auxquels on continue à assister ? Non !
Une loi pour répartir les bénéfices du travail plus équitablement, c'est à dire donner plus à ceux qui bossent et moins aux actionnaires ? Non !
Bref, il continue sa politique de casse en lâchant de temps en temps un os à rogner pour éviter l'explosion sociale mais sa politique va continuer de plus belle, parce que, selon lui, c'est la seule possible pour sortir de la crise, mais il oublie que c'est ce genre de politique qui est à l'origine de la crise.

Bref, rien de concret après ce sommet social, mot bien pompeux pour une réunion qui n'a pour but que de consolider le président dans sa politique, tellement elle est bien, tellement c'est la seule possible, tellement il sait tout, tellement il va nous sortir de la crise....

mercredi 18 février 2009

C'est aujourd'hui la solution

Aujourd'hui Sarko reçoit les syndicats (à l'exception de Sud qui n'a pas les faveurs de notre guide... et de la CNT, qui n'a pas son mot à dire en "démocratie") pour trouver des solutions à la crise.... Et on va encore entendre que les solutions, et bien il n'y en a pas, parce que Sarko va poursuivre sa politique de casse du système social. Il va sans doute encore annoncer des baisses de cotisations pour les entreprises, mais sans contreparties de leur part. A part ça ? Personnellement je pense que rien de concret ne sera annoncé" aujourd'hui car il n'a pas compris que c'est le genre de politique qu'il mène qui a apporté la crise mondiale. C'est une crise du libéralisme, une crise du capitalisme donc ce n'est pas avec des mesures en faveur des entreprises ou un creusement des déficits qui feront que la crise va être résolue...
Il faudrait changer totalement de politique, de système politique en remettant l'homme au centre et pas la finance...
Tant que Sarkozy sera aux manettes, à toutes les manettes, la crise continuera de progresser... Il va encore prétendre avoir toutes les solutions, avoir le savoir ultime. Mais la seule chose qui va changer c'est peut-être les chiffres du chômage et de la précarité, qui vont monter en flèche... Aucune mesure sociale ne sera prise aujourd'hui ou dans les jours prochains tant que le pays ne sera pas bloqué par la grève générale. Il faut prendre ce gouvernement à la gorge comme la bourses ou les patrons prennent à la gorge des millions de travailleurs depuis des dizaines d'années pour qu'il y ait une avancée dans le dialogue social, qui n'est en fait qu'un monologue de notre guide....

lundi 16 février 2009

Répondre aux attentes

Voilà comment Sarkozy répond à la grève générale en guadeloupe : il envoit les CRS..... La réponse démocratique selon notre cher méprisant de la république. Bravo cher président, 1 mois de grève sans aucun incident et une journée pour foutre la merde.... C'est ça qu'on appelle le dialogue social : envoyer les CRS pour répondre aux attentes des travailleurs de Guadeloupe... Encore un bel exemple du mépris que Sarkozy a pour les travailleurs... Avec un peu de chance, ce conflit va s'étendre aux autres départements français, y compris à la métropole... Mais attendons la réunion de mercredi, qui va sans aucun doute ne rien donner du tout du point de vue social

vendredi 13 février 2009

Mangez-en c'est bon pour la santé

L'afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) a publié le 12 février un rapport qui prétend que le maïs transgénique Monsanto 810 (mon810) ne serait pas dangereux pour la santé. Attendez-vous donc sous peu à manger du maïs bon pour la santé. L'afsaa se serait appuyé sur un rapport pour sortir le sien, et savez-vous d'où vient le rapport ? Et bien de Monsanto. Pas mal non pour une agence qui devrait être indépendante de prendre des rapports émanant des sociétés elle-mêmes... Vous pensez que Monsanto va avouer vendre du poison et risquer de perdre des millions de dollars ? Bien-sûr que non, donc leurs rapports sont bien-entendu favorable à leurs produits, ils ne vont pas se tirer un balle dans le pied !!!
Bien-sûr la France a déclaré vouloir conserver l'interdiction de ce poison. La décision de l'interdiction a été prise suite à la publication d'un rapport réellement indépendant...
Malgré la bonne décision prise par la France attendez-vous à manger ce maïs dans peu de temps, parce que les technocrates européens vont bien entendu obliger la France à autoriser ce maïs....
Les études sur lesquelles l'Afssa s'appuie n'aurait apparemment pas respecter la durée légale de test (2 ans) mais pas grave, si Monsanto dit que c'est bon pourquoi ne pas les croire. Les multinationales ont prouvé depuis des années qu'elles ne font rien qui irait à l'encontre des citoyens, et que l'argent n'est pas la seule motivation des actionnaires et autres dirigeants...
Alors on va manger des Ogm sous peu (en espérant pouvoir avoir le choix de les éviter), même si les tests pour la santé sont faussés... Et si vous tombez malade (cancer et autres maladies), il ne faudra vous en prendre qu'à vous, c'est à vous de prendre soin de votre santé. Malheureusement, à la vitesse à laquelle vont les réformes, vous n'aurez même plus la sécu pour vous soigner....

lundi 9 février 2009

Les gentils actionnaires

Quand va-t-on entendre notre cher Sarkozy sortir une loi sur l'actionnariat ? Quand va-ton entendre que les actionnaires sont enfin désignés comme les principaux responsables de la crise. On n'entend pas du tout notre sauveur sur ce sujet. Rappelons quand même que ce sont les actionnaires qui dictent la politique de la grande majorité des entreprises et que si celle-ci délocalisent à tout va, ferment, font des plans sociaux (liquidation de personnel serait le mot juste) ou harcèlent les employés pour les pousser à plus de rendement c'est tout simplement pour que l'entreprise amasse les gains pour le leur redistribuer. Une solution pour sortir de la crise serait sans doute de relocaliser les entreprises en France pour éviter que le chômage ne s'étende de plus en plus mais surtout d'arrêter de distribuer l'argent aux actionnaires pour que les conditions de travail des travailleurs n'ont aucun intérêt, si ce n'est de les pourrir de plus en plus pour économiser.
On entend ce matin que l'industrie automobile va recevoir 6 Milliards d'euros sur quelques années pour éviter des fermetures et des délocalisations. Sarkozy a annoncé ce plan en demandant aux entreprises de limiter le versements de dividendes aux actionnaires !!!
On apprend donc que l'argent du contribuable va permettre de verser des dividendes "raisonnables" aux actionnaires. Moi qui pensais naïvement que les dividendes étaient versés uniquement si l'entreprise faisait des bénéfices je me rend compte que non... En fait les actionnaires seront toujours les vainqueurs, quelle que soit la situation économique !! L'entreprise perd soi-disant de l'argent, qu'à cela ne tienne, on demande à l'état de renflouer, mais pas pour sortir l'entreprise de la crise, pour lui permettre de survivre et verser de l'argent à ces putains d'actionnaires !!!!
Un comble quand même que le président de la république annonce une aide pour l'industrie automobile en annonçant dans le même temps que des dividendes seront versés... Quand on investit dans une entreprise et qu'elle ne marche pas je trouverais logique que les actionnaires ne touchent rien, vu qu'il n'y a soi-disant pas de bénéfices. Mais non, ils touchent et continueront de toucher. Quand l'entreprise va mal on licencie, on augmente les cadences en faisant du chantage à l'emploi, on harcèle les employés mais on continue à engraisser les actionnaires !!!
Il est temps de changer les choses et d'empêcher que quelques vautours s'approprient toutes les richesses, plongent toute la planète dans la merde et qu'ensuite ils aillent pleurer pour conserver leurs avantages acquis sur le dos des travailleurs et que, pire, on les aide.... Alors, toujours sûrs que les choses vont changer ? Moi j'en doute, en tout cas elles ne changeront pas tant que les mêmes continueront de dicter leurs lois....

vendredi 6 février 2009

Menteur menteur

Superbe prestation télévisée de notre guide hier !!! A part parler de lui, faire des promesses en l'air et des cadeaux aux entreprises je ne vois pas ce que cette convocation des médias a apporté comme solution à la crise...
Il a toutes les solutions, enfin c'est ce qu'il veut faire croire parce que ce monologue à sa propre gloire n'apporte rien du tout de nouveau, en tout cas rien pour le pouvoir d'achat des Français, alors que ce menteur se prétendait le président du pouvoir d'achat. Encore un cadeau aux entreprises avec la suppression de la taxe professionnelle d'ici 2010. Mais ce qu'il ne dit pas c'est que la taxe professionnelle sert à financer les communes, mais qui va alors financer les communes ? Nous bien sûr, alors on peut prendre son discours comme l'annonce d'un nouvel impôt pour les Français et de nouveaux cadeaux pour les entreprises...
Voilà ce qu'on peut retenir de ce monologue.. Mensonges sur mensonges avec des journalistes aussi vifs que des tortues, personne pour le contredire... Il prétend comprendre le désarroi des Français et a le culot de dire qu'il comprendrait que les Français se révoltent si rien n'est fait.... Et bien la révolte gronde monsieur, et avec un peu de chance vous ne finirez pas votre quinquennat qui ressemble plus à un chapitre de Gala ou Voici qu'à une présidence....
Encore quelques mensonges, quelques annonces instrumentées, quelques cadeaux à vos amis et vous aurez toute la France dans la rue, mais pas pour de gentilles manifestations..... enfin espérons !!

- page 2 de 11 -