Putain, je rêve, ce soir, jeudi, le conseil constitutionnel, ceux qui sont censés représenter la sagesse, ces sages ont validé une loi qui va à l'encontre du droit du travail français mais qui va aussi à l'encontre du droit européen et du droit international du travail

Oyez, oyez braves gens, vous les gueux, les manants et autres cerfs de notre pays, sachez que ce jour, le seigneur, le seigneur de tous les Francs, a rétabli l'esclavage des temps modernes..... Esclavage ?? Non, pas l'esclavage, le libéralisme, ou ce que certains appellent pudiquement, le néo-libéralisme (je ne vois pas la différence entre le néo et le "retro"). Bref, tous ces mécontents, partout en France n'ont pas eu raison de la démocratie.... euh, de la droite (ce qui n'est pas forcément la même chose)....

Ce soir tous les admirateurs de ce beau pays qu'est l'Amérique (qui est à l'origine de ce qu'est le monde aujourd'hui : riche = fort; pauvre = merde) doivent avoir le zizi tout dur (pour certains ça doit être assez rare) parce que le conseil constitutionnel (qui devrait penser à changer de nom) vient de valider la remise en place de l'esclavage moderne, ce que d'autres appellent "libéralisme"

Le non à la constitution américaine (oups, lapsus, constitution européenne) n'a pas servi à grand-chose. La droite passe ses lois à coup de 49-3. Après ces mêmes dictateurs vont faire des leçons de démocraties. Je vous rappelle que Villepin n'a jamais été élu au suffrage universel (jamais maire, jamais député) alors pas très étonnant que ce monsieur décide des choses par lui-même, que l'avis de la population (la France d'en bas comme dirait un triste personnage) n'ait aucun impact sur cet homme qui n'a jamais connu le verdict des urnes !

Le CPE est passé, la démocratie et surtout le droit du travail en prennent un sacré coup.

Vive la république, n'est-ce-pas Monsieur Dominique Galouzeau de Villepin (monseigneur !!), vous avez "gagné" et la France a perdu, beaucoup perdu...............