Il y a un certain temps, ne pas prendre sa voiture était un acte rare, trop rare (la voiture rend fainéant c'est bien connu). Ensuite, c'était devenu un acte militant (ne pas prendre sa voiture c'est toujours un peu moins de pollution) et maintenant, pour la plupart d'entre nous c'est un acte économique (putain, vu le prix de l'essence, je vais y aller à pieds !).


Vous avez sans doute remarqué que l'essence ne cesse de grimper depuis plusieurs mois (années). Ca devient de plus en plus un produit de luxe et si ça continue comme ça, on va finir par s'entre-tuer pour avoir un peu d'essence à se mettre sous les roues... La faute à qui ? Moi j'ai bien une idée... Ca ne serait pas encore et toujours la faute à ce modèle de démocratie, le modèle de toutes les civilisations qui veulent "évoluer", les chefs du monde libre (?), les Etats Unis d'Amérique ! Non ? Si si !...

Et bien oui, le pétrole, l'or noire c'est le nerf de la guerre. Un petit rappel : les gentils américains ont attaqué l'Irak pour détruire leurs armes de destruction massive (qui n'ont jamais existées !) et hop, le pétrole a fait un bond. Les spéculateurs ont eu peur que l'or noire ne finisse par manquer parce que l'Irak est un gros producteur. Qui dit spéculation dit hausse des prix, ce qu'on finit par retrouver à la pompe. Ensuite, les chefs du monde se mettent en tête d'attaquer l'Iran "à cause" de son président (Mahmoud Ahmadinejad) qui a décidé de relancer le programme nucléaire civil de son pays. Je ne vais pas juger le fait de faire ou non du nucléaire civil, ce n'est pas le sujet. Par contre, de quel droit, les emmerdeurs du monde se permettent de dire aux Iraniens qu'ils doivent arrêter de faire du nucléaire. Faites ce que je dis, pas ce que je fais, c'est le principe Américain depuis un bon bout de temps. Alors voilà, Bush, menace l'Iran de guerre si ce dernier n'arrête pas la reprise de son programme nucléaire civil (et pour d'autres raisons aussi, mais moins "avouables"), alors que les Etats-Unis doivent certainement posséder le plus grand arsenal civil et militaire "nucléaires" de la planète. Et bien entendu, l'Onu, comme un seul homme, emboîte le pas. Bref, l'Iran, qui est membre de l'OPEP, produit pas mal de pétrole, ce qui fait craindre aux spéculateurs de l'or noir un manque en approvisionnement si l'Amérique attaque l'Iran. En effet, les exportations vers les pays occidentaux qui soutiennent l'Amérique ne continueront certainement pas. Ce qu'il y a d'étonnant c'est que la communauté internationale, toujours prête à "dénoncer" les méchants ne condamnent pas les Etats Unis qui une nouvelle fois se comportent en dictateurs mondial....

Notre ministre, Thierry Breton, lui, estime que la mise en place de la TIPP flottante (Taxe Intérieure sur le Produit Pétrolier) n'est pas à l'ordre du jour. Rappelons que cette mise en place permettrait aux prix du carburant de ne pas s'envoler comme il le fait en ce moment. Mais ce serait aussi une perte de taxe pour l'état. Thierry Breton (qui n'a certainement pas du payer un plein d'essence depuis bien longtemps) ne doit pas trop se sentir concerné par cette hausse des prix qui ne va certainement pas s'arrêter dans les jours (mois ?) à venir.

Et qui trinque une nouvelle fois ? Vous, moi, tout le monde.... comme d'habitude.....