Cette célèbre et méprisante (méprisable) phrase de De Gaulle pourrait s'appliquer aujourd'hui aux bordelais qui ont réélu Juppé, le repris de justice à la mairie de Bordeaux. En effet, ce dernier, condamné à 1 an d'éligibilité dans le financement du RPR (c'est bien peu payé mais étant un homme politique, on pourrait se satisfaire que cette condamnation ait eu lieu). Ce dernier part au Canada pendant 1 an, pour se faire oublier, et revient. Le conseil municipal démissionne en bloc pour lui permettre de reprendre son siège. Vous trouvez normal qu'une mairie démissionne pour permettre à un "voyou" condamné de reprendre ses fonctions ? Moi non, et pourtant les bordelais eux ne sont pas du tout dérangés par ce procédé, au contraire, ils le réélisent.

Pauvre France............