Le petit père du peuple, notre guide bien-aimé va encore taper dans la fourmilière de ces enfoirés de fonctionnaires qui croulent sous les privilèges, et lui, l'homme qui aime la France, toute la France, il est contre les privilèges - surtout quand les privilèges peuvent faire de l'ombre à ses amis, ou que ces privilèges ne concernent pas ses amis millionnaires.

En début de mandat, l'agité de la république a fait un cadeau de 15 milliards d'euros à ses amis les nantis, à ses amis qui n'ont certainement pas besoin de cadeaux fiscaux, mais la droite c'est ça, à l'image de Bush, il aime ses amis riches et méprise la majorité des gens, même ceux qu'il a été obligé de flatter pour se faire élire avec l'appui des ses amis les médias.

Ce cher monsieur, va supprimer les quelques privilèges que les fonctionnaires ont encore, sous prétextes d'égalité envers les autres travailleurs, qui eux ont subi toute une série de mesures depuis des années, ce qui a conduit à la situation actuelle (salaires au plus bas, et employé considéré la majeure partie du temps comme un esclave à la solde de patrons de plus en plus voraces).

Il est normal que tout le monde travaille le même temps pour obtenir sa retraite, ça c'est de la vraie justice sociale, donc que tous les travailleurs aient la même durée de cotisations (40 ans) est normal, bien que redescendre tout le monde à 37, 5 aurait été beaucoup mieux. Ce qui est moins normal c'est que certaines catégories de travailleurs aient des avantages tout à fait injustifiés et continuent à en bénéficier alors que ces avantages ont été mise en place à des périodes qui correspondait (le charbon dans les trains, etc....), mais pourquoi vouloir leur retirer ces avantages, ils ne font de tort à personne. Mais le but du gouvernement - dans son plan de communication très bien rodé pour faire accepter tout et n'importe quoi - essaie de monter les Français les uns contre les autres et fait donc accepter de facto les réformes. "Ben oui, pourquoi eux ils ont et pas nous !!", "C'est dégueulasse tous ces privilèges !!", voila ce qu'on pourrait entendre si on interrogeait la ménagère de moins de 50 ans, cible des médias à la solde des gouvernants. Mais le problème ne vient pas que les retraites, et surtout les caisses de retraites soient vides, et que cela justifie tous ces changements dans les régimes dits "spéciaux", c'est surtout que les responsables de ces puits sans fonds sont les mêmes qui s'insurgent ensuite de la situation.
Mais les changements de régime de retraite présage peut-être quelque chose de plus grave encore, qui mettra le France dans une situation bien plus préoccupante que celle actuelle. Je pense, personnellement, que le changement des régimes de retraite n'est que le début de la grande réforme ultra-libérale que la droite (et la gauche qui n'a jamais rien fait pour lutter contre) va mettre en place dans le prochaines années et qui fera la joie de tous les connards qui pensent que se faire des millions et des millions sur le dos et la vie de millions de personnes est une fin en soi. Eh oui, la réforme des retraites va ramener les services publics au niveau du droit privé, droit qui supprime petit à petit la vie des travailleur et les réduit à l'état d'esclave. Et bien ces services publics (poste, edf, sncf, etc) seront ensuite vendables puisque très rentables et déjà installé dans les 4 coins du pays. Les investisseurs n'auront plus qu'à se baisser pour en récupérer les fruits, comme ils le font déjà avec les entreprises privées. D'autant plsu rentables que les gens continueront à y travailler comme avant mais seront coûteront beaucoup moins cher pendant et après leur carrière. Et Hop, bingo pour les investisseurs, encore des affaires  bien juteuses pour les amis de Sarko....

Heureusement, le dieu Sarko a dit qu'il allait négocier avec les syndicats, mais il ne leur laisse que 15 jours, parce que c'est urgent de changer les choses, et après les 15 jours il va faire quoi ? Et bien à n'en pas douter, il passera en force, en accusant bien-sûr les syndicats de ne pas vouloir améliorer les finances de la France. Par contre, faire 15 milliards d'euros de cadeaux fiscaux va grandement améliorer les finances de l'état. 15 milliards qui je vous rappelle sont plus quel trou de la sécu !! Alors pourquoi ne pas avoir renflouer les caisses de la sécu au lieu de donner un peu plus aux riches. Tout simplement parce que la sécu, comme toutes les avancées sociales obtenues en France doivent disparaitre face à la loi de la bourse et de ses requins...

La France est prise en otage par un homme dangereux, semblable à Bush, et élu un peu dans les mêmes circonstances, par des mensonges relayés par des médias serviles....

Ce sont les hommes politiques qui vident les caisses avec des lois, qui de plus en plus, appauvrissent les pauvres et enrichissent les riches. Avec Sarko on a le pire de ce que la politique libérale peut-être et cela ne va pas s'arrêter, parce que je vous rappelle qu'on en a pris pour 5 ans, et que cela ne fait même pas 6 mois que ce dangereux personnage gouverne.....