Voici la phrase de Sarkozy à propos de la réforme des régimes de retraites. Alors vous avez d'un côté un gouvernement qui dit que le passage de la réforme ne se fera pas sans négociations et d'un autre, un président d'ultra-droite (pour ne pas dire extrême) qui dit qu'il ira jusqu'au bout. Alors? Qui croire, le ministre pantin chargé du dossier, qui fera à n'en pas douter ce que son chef lui dira ou alors le ministre, indépendant, qui fera au mieux pour la majorité des Français ? Et bien voilà, je peux l'annoncer sans trop me tromper je pense, malgré la grève, la reforme est passée....

Ah oui, j'oubliais une chose : leur régime à eux, ils l'ont aussi modifié, mais en mieux... comme quoi ils sont aussi concernés par les régimes spéciaux nos chers députés, mais ne risquent pas de faire grève...