Cette nuit, le parlement a voté la loi sur les franchises médicales. Et voilà, encore une loi qui enterre de plus en plus les acquis sociaux et qui va encore faire mal aux plus démunis.

Les franchises sur les médicaments (50 centimes), les actes paramédicaux (50 centimes) et les transports sanitaires (2 euros) devraient rapporter à la Sécurité sociale quelque 850 millions d'euros dès 2008, destinés à financer le plan Alzheimer, la lutte contre le cancer et les soins palliatifs. Le montant total des franchises - auxquels seraient opposés 70% des Français, selon un sondage réalisé en septembre - ne pourra excéder un plafond de 50 euros par an et par patient. En seront exonérés les enfants, les femmes enceintes et les bénéficiaires de la CMU (couverture maladie universelle).

Ces 50 euros s'ajouteront aux forfaits, plafonnés à 50 euros, déjà en vigueur depuis 2004 (un euro par acte médical). Et voilà, on tape encore sur la majorité des gens, au lieu de prendre l'argent là où il se trouve....

Et cette loi a été voté à 44 voix contre 27.... 44 voix ?!?!... Mais il me semblait que l'assemblé comporte plus que 71 députés.... Mais alors ? Où étaient les autres ? Pas au boulot.... qui dit pas au boulot, veut dire pas de paie ? Non ? (c'est ce qu'a dit le ministre du travail à propos de grèves récentes) mais ça ne doit certainement pas s'appliquer aux députés.

Alors voilà, vous avez 44 personnes qui votent des lois pour 60 millions de Français, et ces 44 personnes ne vont certainement pas être concernées par ces lois... Ils ont largement de quoi se soigner, eux !!!

Bravo encore à l'équipe Sarkozy qui plombe une fois de plus le budget des Français et les culpabilisent en faisant payer le coût de leur mauvaise gestion de la sécurité sociale.