La bourse s'affole, alors tout le monde s'affole. Bush, le trisomique de la maison blanche, a décidé un plan de sauvetage de plus de 140 milliards de dollars pour aider à la relance et éviter la récession. Aide destinée en majorité aux "payeurs" dimpôts, donc, pas aux ménages les plus pauvres, ce qu'on aurait pu espérer, mais les pauvres aux Etats-Unis existent-ils vraiment ? La bourse s'affole alors Bush décide un plan de relance pour l'économie, là pas de problème, il trouve de l'argent pour réparer les erreurs et autres magouilles de sociétés qui ont misé sur l'argent que les pauvres ne possédaient pas - pour les appauvrir encore plus et s'enrichir encore plus - les subprimes.... Bref, des milliers voir des millions de gens se sont retrouvés à la rue, mais pas de problème, on ne bouge pas.... Bush a aussi récemment refusé qu'une couverture maladie soit créée pour les enfants, pas de dollars dispos, les enfants peuvent crever, pas grave, les bénéfices de l'industrie pharmaceutique se portent bien. Mais quand la bourse perd de l'argent, là on se bouge et on prévoit un plan... bien entendu comme tout plan "libéral" il ne concerne pas les classes les plus pauvres mais les classes moyennes qui ont la "chance" de payer des impôts... Bref, le plan ne plait pas, alors toutes les bourses s'écroulent, et là c'est inquiétant ! Les gens qui meurent de froid dans les rue, les travailleurs pauvres qui se multiplient, les conditions de travail qui se détériorent, le pouvoir d'achat - cher à notre président - qui est en berne, ça, on ne s'en n'inquiète pas, normal, c'est une situation naturelle dans une économie ultra-libérale, mais la bourse qui s'écroule, alors là on s'inquiète pour toutes les mouches à merde qui perdent de l'argent..... Quelle douce époque !!!!