Sarkozy et sa bande a décidé récemment de prêter 10,5 milliards d'Euros à 6 banques françaises. Mais pourquoi prêter de l'argent à des banques ? Il n'y a pas si longtemps notre excellente ministre de l'économie Christine Lagarde nous rassurait en disant que le système financier français est beaucoup plus réglementé et moins fragile que le reste des banques. J'appellerais ça le "Syndrome Tchernobyl", le nuage radioactif qui s'est miraculeusement arrêté à nos frontières !

Bref, le système va bien mais il faut prêter aux banques, et selon ces mêmes dirigeants cela ne va rien nous couter. Alors il va falloir qu'il nous explique comment, par quel tour de passe-passe cela ne va rien nous couter. En tout cas, il n'est pas venu à la télé faire le beau pour nous abreuver de belles paroles, de beaux mensonges pour faire passer la pilule.... On ne trouve pas d'argent pour le RSA, ou alors très difficilement (bien que le RSA, dans son principe, soit des plus contestables) mais pour les banques on en trouve systématiquement.

Petite explication de texte. L'état prête 10,5 milliards d'Euros aux banques pour qu'elles puissent continuer à faire tourner l'économie (financer les entreprises, les collectivités locales, etc...) Donc l'état emprunte à la place des banques (parce que les prêteurs ne se font plus confiance entre eux, l'état vient se porter garant en empruntant à leur place), cet emprunt, comme tous les emprunts, sera rembourser avec des intérêts (8% dans ce cas là il me semble). Ensuite l'état prête aux banques, avec des intérêts aussi bien entendu, les banques prêtent ensuite aux entreprises ou aux collectivités locales, avec des intérêts aussi bien entendu. Donc, à la fin, il y a donc 3 intermédiaires donc accumulation des intérêts à rembourser.

Mais alors, qui va les rembourser à votre avis ? Et bien comme d'habitude, ce sera nous, le contribuable ou le salarié. De quelle manière ? Et bien dans le cas de l'entreprise, qui refusera forcément de faire des concessions sur les bénéfices, l'argent des intérêts sera récupéré sur les salaires, les primes ou tout simplement les embauches. Du côté des collectivités locales, et bien par l'impôt bien entendu. Donc l'état aide, sauve les coupables et tape indirectement tout le temps dans le même porte-monnaie, le notre, directement ou indirectement. Et pour aider les entreprises, vous pensez que l'état fera quoi ? Et bien certainement baisser encore un peu les charges pour leur permettre de s'en sortir. Et l'argent que l'état ne va pas récupérer dans l'entreprise il le récupèrera chez le salarié, mais autrement.

Bref, Sarkozy, l'ultra-libéral martèle sans cesse depuis le début de la crise (enfin depuis qu'il a admis la crise) qu'il faut modifier les comportements mais toutes les aides qu'il accorde aux banques les conforte dans leurs actions. A aucun moment il ne va les obliger à changer de comportement, bien au contraire. Il a récemment déclaré que ce n'est pas le libéralisme qui est à remettre en question mais les excès du libéralisme. Mais les excès du libéralisme ne sont-ils pas dûs tout simplement au principe du libéralisme ??