Comme c'est impressionnant en ce moment, l'argent coule à flots... Plus questions d'un état en faillitte (Fillon) ou des caisses vides (Sarkozy).. Non là on a de l'argent à profusion. Enfin on, ils ont de l'argent à profusion.
Les hommes politiques nous racontent depuis plusieurs années que l'état n'a pas d'argent, que les travailleurs doivent faire des efforts, tous les efforts. Les caisses de la sécurité sociale sont vides, le régime de l'Unedic bat de l'aile, bref, on est dans un pays qui ne peut pas donner à tout le monde, tout le temps, parce que l'argent il n'y en a plus... Mais voilà, la caste des hommes politiques, qui est élu par le peuple, le petit peuple qu'ils méprisent tant, est toujours en train de taper dessus ou culpabiliser le méchant chômeur, le parasite qui profite des deniers de l'état, le méchant immigré qui travaille au noir et qui ne cotise pas aux caisses, le méchant malade qui ruine un système de santé qui n'a plus d'argent depuis des lustres. Bref, tout est de notre faute tout le temps, on est responsable de tout, tout le temps. Bref cette caste des possédants vient au secours d'une autre caste de possédant. Les banquiers, responsables de la crise actuelle, qui vendraient père et mère pour quelques billets, qui ruinent toutes les économies (avec l'appui des hommes politiques), bref, on vient en aide aux responsables d'une crise qui va toucher des millions de personnes.
Le président Sarkozy, cet ultra-libéral inféodé aux grand patrons, aux médias, aux possédants vole à la rescousse de ces gens, et tout ça sans aucune contrepartie. On prête aux banques pour qu'elles puissent éponger les pertes abyssales qu'elles subissent, et tout ça, faut-il le rappeler, est de leur faute. Donc Sarko les aide, injecte des milliards dans les banques, sans qu'il soit possible à qui que ce de vérifier ce qu'il sera fait de cet argent...
Lespremières victimes de la crises apparaissent, les constructeurs automobiles, qui ont toujours été aidés par l'état, mais qui vont quand même licencier des gens...Dim, qui profite de la crise pour délocaliser, et ce n'est sans doute par la dernière entreprise qui profitera de la crise pour délocaliser, sous de faux prétextes, pour sauver les actionnaires. Sarkozy propose des mesures pour l'emploi, les emplois aidés, mais attention, il y aura "une lutte sans précédent contre la fraude et les fraudeurs" (dixit le président)... Alors il aide une caste de voleurs, les banquiers, sans leur demander quoi que ce soit et il va faire la chasse aux fraudeurs qui auront le culot d'essayer de toucher une misère de la part de l'état.

Les caisses sont vides c'est sûr, mais pas pour tout le monde, elles sont vides pour ceux qui les remplissent (nous) et pleines pour ceux qui les vident, ça doit être ça la démocratie moderne, qui s'apparente plus à un système féodal qu'à une société juste. Les possédants aident les possédants.....