La crise commence gravement à faire des victimes.... Des usines ferment, d'autre profitent de la crise pour délocaliser (Arcelor Mittal par exemple), d'autres encore mettent les ouvriers au chômage technique (les constructeurs automobiles), et tout ça malgré le génial plan anti-crise de notre cher méprisant de la République.
Bizarrement, le personnage le plus médiatique de l'année, le sauveur de tout un peuple, voir de tout un continent, celui qui a la solution à tous les problèmes reste muet. Il débloque des milliards pour ses amis banquiers, ils créent une prime à la casse pour que ses amis patrons de l'industrie automobile ne perdent pas de bénéfices mais malgré tout ça les licenciements se multiplient un peu partout dans le pays, et plus bizarrement encore on ne le voit pas. Lui qui doit se réjouir de voir toutes ces mouches à merde de journalistes courir pour l'interroger, ou plutôt boire ses paroles, ses bonnes paroles concernant les solutions à la crise dont il est, comme toute la classe politique, le responsable. Bizarre non de ne pas le voir venir rouler des mécaniques devant les caméras pour distiller la bonne parole. Bien sûr qu'on ne le voit pas, parce qu'il devrait expliquer pourquoi, malgré ses excellentes solutions à la crise, celle-ci continue à toucher les salariés... Peut-être ne le voit-on pas tout simplement parce que pour lui la crise est finie, il a sorti d'affaire les banquiers/voleurs en distribuant l'argent du contribuable ou plutôt en assurant ces charognards que l'état serait là pour les aider. Il a créé une aide pour les constructeurs automobiles, aide qui n'empêche pas les constructeurs de se débarrasser de tous les précaires, de mettre des centaines voir des milliers de famille dans la mouise.
Bref, des mesures qui ne servent à rien, à rien pour les Français, on peut le voir tous les jours avec ces annonces de licenciements un peu dans tous les secteurs, mais lui ne vient toujours pas à la tribune pour distiller la bonne parole, trop occupé qu'il est à faire le beau avec ses homologues européens.
Il est toujours plus intéressant de faire croire qu'on s'occupe de plusieurs pays, quand on est incapable de s'occuper du sien....