Aujourd'hui, le sauveur du monde, le meilleur d'entre-nous, le grand penseur, notre cher méprisant de la république va annoncer un plan de relance de l'économie. Encore un plan de relance qui ne va servir à rien à part nous enfoncer un peu plus dans la crise dont il est - comme tout le reste de la classe politique, syndicale, patronale - responsable. Un plan de relance ! Mais ce n'est pas un plan de relance qu'il devrait annoncer mais les obsèques du système. Parce que son plan de relance on en a déjà une bonne idée. Il va encore faire des cadeaux aux entreprises sans demander de contreparties, distribuer notre argents aux banques sans demander de contrepartie. Bref, un plan de relance qui va encore faire que les plus petits vont souffrir et les plus grands s'en sortir. On parle d'un plan de relance du crédit à taux zéro pour l'immobilier. Mais à quoi va servir cette mesure, à part favoriser les gens qui pouvaient déjà acheter, parce que la majorité des Français, les 7 millions de travailleurs pauvres eux ne seront pas concernés par ces prêts. Un plan de relance pour les entreprises, mais on se doute bien qu'il ne va pas faire la chasse aux entreprises qui vont profiter de la crise pour délocaliser leurs outils de travail. On ne va pas empêcher les entreprises de délocaliser, on va juste leur faire des cadeaux. Bref, un plan de relance qui ne va encore servir à rien mais qui sera encore saluer par les "penseurs" de la république. Ce n'est pas un plan de relance qu'il faudrait mais un changement total de régime... Mais cela reste impossible parce que selon toutes les personnes responsables il n'y a pas d'autre système possible. Alors allons-y gaiement, relancer une économie qui plonge le monde dans la crise, ne changeons rien, tout va tellement bien. Un plan de relance qu'on devrait plutôt qualifier de plan convention obsèques....