Notre cher méprisant de la république a dit dans un de ses nombreux discours sur la crise qu'il fallait moraliser le capitalisme. Que la crise actuelle n'est pas la crise du capitalisme....
Moraliser le capitalisme, mais comment ? Peut-on moraliser le diable ? Comment moraliser un système qui à la base est immoral ? Un système qui a pour finalité d'amasser les profits peut-il être moral ? Un système fait pour enrichir une certaine classe est-iul moral ? Bien-sûr que non, un tel système n'est pas moral mais comme le dit si bien notre sauveur - qui n'est plus seulement le sauveur de la France mais carrément le sauveur du monde - la fin du système capitaliste serait une catastrophe !!
Mais une catastrophe pour qui ? Pour la majorité des Français ? Une catastrophe pour ces millions de gens qui n'ont pas à manger ? Une catastrophe pour ces esclaves du capitalisme ? Bien-sûr que non mais ce serait une catastrophe pour Sarkozy et tous ces amis, pour cette caste mondiale qui prétend défendre la démocratie en s'octroyant les richesses du monde avec l'aide d'une caste politique dressée à obéir aux moindres désirs des possédants.
Mais comment moraliser un tel système ? Comment changer un système que certains prétendent être le seul système possible ? Bien-sûr qu'il existe un autre système, qu'il faudrait réinventer de toute pièce, pas un système du genre communiste comme on a pu le voir par le passé, avec les dictatures des pays de l'est ou de cuba, qui n'ont de communiste que le nom.
Pour commencer il faudrait déjà changer les bases du système Français, et pour changer les bases il faudrait déjà changer ces institutions si renommées, qui nous fabriquent les élites. L'ENA (école nationale d'administration) et polytechnique et autre science-po, d'où sortent la grande majorité de nos "élites" et qui ne servent qu'à fabriquer une bande d'incapables qui ne savent pas voir plus loin que le bout de leur nez et qui ne font que développer les égos démesurés des hommes politiques et autres décideurs... Alors avant de parler de moraliser les choses il faudrait fermer ces institutions qui ne servent à rien, à part peut-être fabriquer des esprits qui sont persuadés de toujours avoir raison. Comment peut-on prétendre être démocrate et penser qu'on a tout le temps raison et que le "petit-peuple" a forcément tort.... Mais toutes les élites ne sortent pas de ces écoles de losers. Sarkozy et sa bande sont ne viennent pas de là... Avocat d'affaires, voilà la 1ère profession de notre cher méprisant de la république. Avocat du diable sans doute.... Avocat sans scrupule c'est sûr, quand on voit l'attitude qu'il a vis-à-vis de tout le monde Les Enarques et autres soi-disant élites ne sont donc pas les seules à avoir tout le temps raison. Tout le temps raison selon elles, pas selon les faits. Il faudrait aussi changer certaines personnes qui abusent de leur pouvoir pour changer les choses comme elles le souhaitent, ou que tel ou tel le souhaite. Changeons tout d'abord Jean-Claude Trichet, qui par sa politique à la tête de la sainte Banque Centrale Européenne n'a jamais fait en sorte que les européens s'en sortent mais les entreprises, les dirigeants, bref, tous ses amis de l'Elite.... Il est sans doute un des plus responsable de la hausse des prix, la stagnation des salaires, avec sa politique monétaire allant à l'encontre de toute logique "populaire"..... Alors changer les choses oui mais dans le bon sens, tout d'abord en virant toutes ces élites qui prétendent tout savoir mais en fait ne font que plonger le pays dans la crise depuis des dizaines d'années. Mais pour changer les choses dans la douceur il faudrait que notre "démocratie" le permette... On a le droit de choisir parmi l'élite, mais on n'a toujours pas le droit de virer cette élite... Quand vous ne faites pas votre boulot correctement on vous vire; mais eux, qui devraient faire un travail irréprochable ne font que des conneries et ne rendent de compte à personne.... On ne nous demande jamais notre avis, et quand on nous le demande on n'en tient pas compte (traité européen) et on ne peut pas demander de compte à ceux qui sont élus pour travailler pour nous mais qui en faite travaillent pour leurs amis et leur propre bien-être...... Il faudrait que nos dirigeants aient une once de moral pour que le système soit moral... Mais la morale ils ne savent que nous la faire.... Peut-être vivrons nous un jour une nouvelle révolution et on verra enfin tous ces dirigeants trembler, et plus peut-être.......