Hier le sommet social de Sarko s'est terminé par... par... rien. Enfin rien, rien de particulier à part du saupoudrage de mesures pour "calmer" les esprits. Le président a annoncé des mesures pour les classes moyennes inférieures. Rien que le mot, classe moyenne inférieure est un mot plein de mépris de la part de la classe dirigeante qui semble-t-il est supérieure (en salaire sans doute). Des mesurettes parce que ces annonces ne sont que des petites concessions qui n'aideront les gens que de façon ponctuelle, mais pas dans la durée, et la crise va durer.
Rien sur les salaires, qui ont vraiment besoin d'une augmentation significative pour que TOUS les gens puissent enfin s'en sortir et passer d'un vie qui n'est pour des millions de Français que de la survie, à une vie digne.
Un petit cadeau par-ci, un petit cadeau par-là pour calmer les esprits mais rien pour la majorité des gens. Il fait du saupoudrage de mesurettes et dans le même temps continue sa politique de casse du système au profit des classes supérieures-supérieures (celles dont lui et ses amis font partie).
Augmenter les salaires ! Hors de questions, le Medef n'est pas d'accord, et ne peut pas. Mais les gens n'ont pas élu le Medef, ce n'est théoriquement pas le Medef qui dirige. Il faudrait faire vivre cet homme avec le SMIC, et vous verriez dans les 15 jours une loi pour augmenter les salaires.
Et toutes ces mesures, qui va les payer ? Le patronat ? Non, on continue à lui faire des cadeaux (taxes professionnelle, heures sup). Les riches ? Non, aucun mot sur le bouclier fiscal qui profite à une minorité de nantis et qui coûte 15 milliards à l'Etat. C'est l'Etat qui va financer toutes ces mesurettes, et l'Etat c'est qui ? et bien nous. Donc ce cher président du pouvoir d'achat va taper dans les poches des uns pour mettre un peu dans la poche des autres. Bref, il va encore taper dans les budgets modestes pour aider les budgets encore plus modestes.
Une loi sur la taxation des plus-values boursières pour financer l'Etat ? Non !
Une loi pour empêcher les licenciements boursiers auxquels on continue à assister ? Non !
Une loi pour répartir les bénéfices du travail plus équitablement, c'est à dire donner plus à ceux qui bossent et moins aux actionnaires ? Non !
Bref, il continue sa politique de casse en lâchant de temps en temps un os à rogner pour éviter l'explosion sociale mais sa politique va continuer de plus belle, parce que, selon lui, c'est la seule possible pour sortir de la crise, mais il oublie que c'est ce genre de politique qui est à l'origine de la crise.

Bref, rien de concret après ce sommet social, mot bien pompeux pour une réunion qui n'a pour but que de consolider le président dans sa politique, tellement elle est bien, tellement c'est la seule possible, tellement il sait tout, tellement il va nous sortir de la crise....