Ce soir notre cher guide va squatter 4 chaines de télé (TF1, France 2, M6 et LCI) et une radio (RTL) pour répondre à nos inquiétudes et va surtout donner les solutions suite aux manifestations de jeudi dernier.
Les journalistes se demandent si le président va tenir compte de ces inquiétudes ou poursuivre sa politique de sape du système.
J'ai déjà la réponse, les manifestations étaient organisées pour protester contre la politique de Sarkozy et il appelle sa convocation à la presse "Les Français face à la crise" et bien voilà, les manifestations ne servent à rien puisqu'il s'imagine (enfin veut faire croire) que les manifs étaient contre la crise et pas contre lui. Il va continuer sa politique de mépris, d'appropriation des richesses par les riches et de baisse du pouvoir d'achat (que les gens normaux appelleraient plutôt la hausse de la pauvreté)
Il aurait du appeler ça les Français face à moi, mais non, il ne va pas admettre que les Français ne l'aiment pas, voire le haïssent... De toute manière il est bien trop imbus de sa personne pour admettre qu'il nous mène droit dans le mur et sa pensée néo-libérale ne lui permet pas de tenir compte des Français, pour cela il faudrait qu'il soit un peu plus démocrate et un peu moins démagogue.... Alors n'attendez pas ce soir un revirement de sa part, il va affirmer haut et fort que seul lui peut nous sortir de la crise avec sa politique, sans bien-entendu admettre que c'est sa politique (copiée sur celle de Bush) qui, depuis des années, mène le monde à la faillite et la misère....
Il va poursuivre sa politique en expliquant que c'est la seule possible en temps de crise alors qu'il ne fait qu'accélérer ses réformes néo-libérales de vente du pays à la découpe au profit d'intérêts personnels de ses amis riches. Il faudrait qu'un jour une procédure de destitution soit mise en place et qu'un référendum soit organisé pour se débarrasser enfin de cet homme qui n'est que mépris et arrogance... Mais pour ça il faudrait changer le système, mais les dirigeants actuels perdraient trop à le changer, et nous on gagnerait trop aussi à leur gout parce qu'il faut rappeler que nous sommes là pour servir les dirigeants, et pas le contraire..... La démocratie moderne en quelque sorte....
Le changement de cap ne sera pas annoncé ce soir et ne croyez pas que les journalistes choisis contrediront "Nicolas le Grand" et lui demanderont des comptes, ils ne sont pas là pour ça.....