Pour paraphraser le titre d'une chanson de l'abruti, ami du président qui se sauve pour ne pas payer ses impôts il faut espérer que demain la grève ne va pas rester lettre morte....
Lettre morte elle risque de le rester à la vue du gouvernement qui a déjà annoncé que rien de plus ne pourra être fait, parce que le maximum a été fait pour les français.... le maximum sans doute, le maximum du foutage de gueule et de méprise parce que personnellement je ne vois pas trop ce qui a changé. On a distribué des milliards aux banques, on a promis des cadeaux aux entreprises (taxe professionnelle) et donner de l'argent à d'autres (l'industrie automobile qui touche de l'argent) mais pour les salariés, les principales victimes de la crise, rien... enfin, presque rien, des miettes pour calmer le petit peuple. Espérons que demain ce soit la merde dans tout le pays, qu'il y ait des émeutes même pour qu'enfin ce gouvernement de faux-culs, de voleurs, de menteurs entende enfin la voix de la rue.
Notre cher méprisant de la république (qui n'a de république que le nom) continue sa politique copiée sur celle de son mentor, l'ancien président américain, ce débile profond qui a semé la merde sur toute la planète et qui maintenant, au lieu de croupir en prison coule des jours heureux dans son texas natal... Bref, notre petit agité continue sa politique ultra-libérale comme si de rien n'était, alors c'est à la rue de montrer qu'il doit changer de cap, à défaut de foutre le camp...
Alors demain tous dans la rue pour qu'enfin le gouvernement change sa politique et prenne en compte les milliers de victimes de la crise qui vont grossir les rangs des milliers de victimes du capitalisme qui depuis des années creuse le fossé des inégalités et plonge les gens dans une misère dont il est de plus en plus difficile de se sortir.....