Pas content

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Actionnaire

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 30 mai 2011

Tout doit disparaitre !!

Allez hop, les Grecs vont encore subir un peu plus la crise de la finance et ça ne va pas aller en s'arrangeant !! Grèce, pays ultra endetté suite à la crise provoquée par le banques ne trouve plus assez d'argent pour renflouer un état géré par des voyous qui ont magouillé les comptes avec l'aide d'une banque américaine, elle même responsable de la crise.
Alors que faire ? Ponctionner un peu les banques après les avoir renflouées ? Non non, on ne va tout de même pas taper sur les responsables de la crise, comme dans tous les pays... Mettre en prison les politiques corrompus qui ont aidé à maquiller les comptes ? Non non, les politiques sont tous coupables mais jamais responsables... alors que faire ? Et bien en premier on tape sur le peuple.... baisse d'un peu tout, hausse de la tva, bref, un peu plus de misère pour tous sauf les responsables.. et que faire alors si les plans mis en place ne fonctionnent pas ? Plans sortis de la tête fertile de tous les grands penseurs européens qui n'ont pas vu venir la crise... Alors que faire pour renflouer un état en faillite Taxer un peu plus la finance, qui se remplit les poches sur le dos des gens ? Non non, les maitres de la finance sont intouchables, responsables de la misère mondiale mais certainement pas à responsabiliser.... Alors ces connards européens n'ont rien trouvé de mieux que d'ajouter un peu de libéralisme au libéralisme en privatisant tout ce qui peut rapporter un peu... Toute personne un tant soi peu intelligente ne se séparerait pas de ses recettes futures en cas de pertes financières mais dans l'Europe néo-libérale, le moyen d'enrayer une crise c'est de se séparer de ses ressources !! Intelligent ça non Alors au lieu de nationaliser les entreprises qui distribuent des dividendes aux actionnaires, qui eux ne branlent rien, on privatise les entreprises pour que ces actionnaires s'en foutent un peu plus dans les poches... Demander, ou prendre, l'argent dans les poches des banquiers, renflouer les caisses en nationalisant ça ne viendrait pas à l'idée de ces grands penseurs. Ils vont vendre tout ce qui rapporte à l'état... Alors bien-sûr ces ventes vont remporter de l'argent immédiatement, mais par la suite cet argent, qui allait dans les caisses de l'état ira dans les poches des actionnaires.... Ce qui plongera un peu plus la Grèce dans la misère, et par conséquent son peuple... mais que vaut le peuple quand il s'agit d'obéir à la finance ?
Alors encore une fois bravo à cette Europe, qui au lieu de changer une politique, imposée à des millions de gens et qui ne fonctionne pas, continue dans sa lancée libérale, à tout privatiser, vendre les pays à la découpe pour plaire à la finance internationale.....C'est à se demander si la crise n'aurait pas été provoquée par ceux qui en bénéficient le plus : les banques
Belle démonstration de démocratie !!!

samedi 23 octobre 2010

Guillaume Sarkozy veut faire main basse sur l’argent des retraites complémentaires

Un petit article de presse tiré du blog "plume de presse" pour vous faire comprendre pourquoi Sarko et sa bande de malfrats s'empressent de voter la régression des retraites.... On voit à quel point le méprisant de la république a le sens de la famille Après avoir placé son cancre de fils à l'Epad, il prépare un bel avenir à son frère... Président de tous les français ? Certainement pas, président "de la famille" !! Sans aucun doute !!!!

Neuvième jour de grève du zèle en soutien au mouvement pour les retraites : voici notre édition plumedepresse-Soir.

plume en greve Ça aide bien, dans la vie, d’avoir un frère chef de l’Etat du genre de Nicolas Sarkozy ! « Il ne s’agit pas que d’une coïncidence. Mais bien plutôt d’une stratégie concertée en famille : l’un assèche les régimes par répartition tandis que l’autre pose les fondements du système par capitalisation », écrit Médiapart : Guillaume Sarkozy, patron de Malakoff Médéric, est en train de monter, avec la complicité de l’Elysée, un fonds de pension à la française !

chabot royalLors de l’émission de France 2 consacrée aux retraites, face à une Arlette Chabot offusquée, Ségolène Royal avait déclaré, citation que nous reprenions dans notre long article de décryptage du programme : « Je ne veux pas que les salariés aient à la fois subi la financiarisation de l’économie, les dégâts de l’économie financière et aillent alimenter par leurs cotisations des fonds de pension qui, demain, vont peut-être faire faillite, qui vont à nouveau se balader au niveau de la planète des prédateurs pour racheter des entreprises, délocaliser etc. Ils seront deux fois victimes : victimes de la crise économique, victimes de l’incapacité des gouvernants à sauver la Sécurité sociale et victimes des banques, des assurances privées et des fonds de pension qui attendent, tapis dans l’ombre, de mettre la main sur ce pactole… et c’est bien pour ça que le Medef ne dit rien, parce que ces entreprises-là, elles sont au Medef, et le Medef se tait aujourd’hui et se cache parce que la réforme de François Fillon, c’est la réforme du Medef. » La présidente de Poitou-Charentes avait raison, comme l’analysait quelques jours plus tard sur sa page Facebook Guillaume Duval, rédacteur en chef d’Alternatives économiques, commentant un article des Echos titré Retraite : la réforme va faire évoluer en profondeur l’épargne privée : « Loin de sauver la retraite par répartition, la réforme du gouvernement contient de nombreux articles destinés à doper l’épargne retraite malgré les catastrophes qu’on a constaté en 2009, comme déjà en 2001, dans tous les pays qui avaient fondé leurs systèmes de retraite en priorité sur l’épargne individuelle. Mais en France comme ailleurs le lobby de la finance a les poches profondes et le bras long… » Prenant cette fois appui sur un article de Juritravail, Levé de rideau sur les trois volets de la réforme de l’épargne retraite, il insistait à nouveau le lendemain : « Ce n’est pas l’aspect le plus médiatisé de la contre-réforme des retraites mais les mesures en faveur de fonds de pension à la française qu’elle contient sont d’une grande portée, malgré le désastre qui frappe actuellement les systèmes de retraites de ce type partout dans le monde du fait de la crise… » Eh bien figurez-vous qu’un tel « fonds de pension à la française » est en voie de création, avec aux manettes… Guillaume Sarkozy !

frères sarkozy« Selon Mediapart, le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée. Et prépare pour cela une alliance avec des acteurs semi-publics », annonce en effet cet après-midi le Nouvel Observateur. Pour le site d’information créé par Edwy Plenel, la contre-réforme des retraites « va conduire à l’asphyxie financière des grands régimes par répartition » et sera donc « propice à l’éclosion de ces grands fonds de pension qui n’étaient pas encore parvenus à s’acclimater en France, à quelques rares exceptions près ». Et parmi eux donc, le groupe Malakoff Médéric, dont Guillaume Sarkozy est le Délégué général. Explication de Mediapart : « Il ne s’agit pas que d’une coïncidence. Mais bien plutôt d’une stratégie concertée en famille : l’un assèche les régimes par répartition tandis que l’autre pose les fondements du système par capitalisation. Guillaume Sarkozy a engagé son entreprise dans une politique visant à en faire un acteur majeur de la retraite complémentaire privée. Et il a trouvé des alliés autrement plus puissants que lui, en l’occurrence la Caisse des dépôts et consignations (CDC), le bras armé financier de l’Etat, et sa filiale la Caisse nationale de prévoyance (CNP). Ensemble, tous ces partenaires vont créer, le 1er janvier prochain, une société commune qui rêve de rafler une bonne part du marché qui se profile. Cette société n’aurait jamais vu le jour sans l’appui de l’Elysée. » L’Obs précise l’accusation : « En effet, la Caisse des dépôts et consignations est une institution publique présidée par un parlementaire. Pour sa part, la Caisse nationale de prévoyance (CNP) est une filiale de la Caisse des dépôts et consignations, de la Banque postale et du groupe Caisses d’Epargne, lui-même présidé par François Pérol, ancien secrétaire général adjoint de l’Elysée. » Tiens revoilà Pérol, l’homme scandaleusement blanchi de l’accusation de prise illégale d’intérêt par Jean-Claude Marin, procureur de Paris. La Sarkozie est un petit monde… Mais poursuivons avec Mediapart : « Pourquoi la CDC se lance-t-elle dans pareille aventure pour faire le jeu du système adverse, celui par capitalisation ? Et pourquoi, de surcroît, le faire avec une entreprise dont le patron est le frère du chef de l’Etat ? » Notre proposition de réponse : parce qu’ « Ensemble, tout devient possible » ! Avec les retraites de misère qui seront servies aux millions de Français « coupables » de ne pas disposer de toutes leurs annuités, le marché de la retraite complémentaire devrait représenter entre 40 et 100 millions d’euros : « en fonction de l’aspect final de la réforme, précise L’Obs, les Français connaîtront une baisse plus ou moins considérable du taux de remplacement, c’est-à-dire du montant de la pension rapporté au salaire, et donc se précipiteront sur les systèmes de retraite complémentaire. Mediapart publie notamment un « business plan » confidentiel, qui fixe pour objectif une part de marché de 17% d’ici dix ans. » Comme disait Don Corleone, la famille, c’est sacré !sarkozy le parrain


L’illustration parodiant l’affiche du Parrain pour le présenter sous les traits de Nicolas Sarkozy provient de L’indépendant.





Alors continuer la grève et bloquer le pays malgré le vote express dans le dortoir du sénat ?? OUI !! Il faut bloquer le pays et rappeler à ce bandit de Sarko que la France n'est pas une dictature mais une démocratie, et la démocratie c'est le pouvoir par le peuple, pour le peuple, et pas le pouvoir par le mensonge pour ses amis !!!!

vendredi 15 octobre 2010

Gouvernemet de fachos !!

La réforme des retraites, tout le monde sait qu'elle est injuste, non financée et surtout qu'elle répond à un seul objectif, ou plutôt 2 : appliquer le dogme libéral qui veut que le travailleur soit l'esclave du patronat et ce tout au long de sa vie et répondre favorablement à tous les fouteurs de merde que la terre comporte (les banques, les spéculateurs, les assureurs et bien entendu pour ce qui est de la France; le medef) Tout le monde est contre, enfin, presque tout le monde, à part les abrutis qui continuent à croire le pathétique et non moins dangereux locataire de l'Élysée !! Les employés, les ouvriers, les lycéens font la grève parce qu'ils sont contre cette réforme qui va obliger les gens à trimer toute leur vie pour gagner une misère et surtout ne pas profiter de la retraite., Retraite est un gros mot dans la bouche des néo-conservateurs français, qui ne supportent pas que le petit peuple puisse avoir du temps libre à la fin de carrière de merde à se faire chier à remplir les poches de patrons qui les méprisent ... Et quelle est la réponse du gouvernement et de son despote à talonnettes ??? Et bien on envoie les flics pour tabasser un peu de jeunes pour leur faire comprendre qu'en démocratie ce n'est pas le peuple qui décide, le peuple est juste bon à subir et remplir les poches des spéculateurs et des politiciens parasites qui s'engraissent en détruisant tout ce que les luttes passées ont pu construire. Cette réforme est faite pour que la France ne perde pas sa note sur les marchés. Le fameux triple A (AAA). Mais cette note elle est bonne pour qui exactement ? Pour le peuple ou pour la finance ?? Et bien comme pour tout ce que fait Sarko et sa clique de bandits, pour la finance !! Cette même finance qui fout la merde depuis des dizaines d'années ! Cette même finance qui ruine les pays, joue au casino mondiale et vient ensuite réclamer de l'argent pour continuer à jouer avec des milliards !! Cette même finance qui crie au scandale quand l'état émet simplement l'idée de réguler ce bordel mais qui vient ensuite pleurnicher pour que ce même état remplisse des caisses qu'elle s'évertue à vider. Une réforme des retraites est nécessaire effectivement, mais pas comme Nico la facho ou le FMI la veulent !! Il faut reprendre ce que les spéculateurs ont, avec l'aide des politiciens, volé dans la poche de ceux qui bossent. Depuis le début de sa forfaiture présidentielle, Sarko n'a fait que mentir, manipuler, magouiller pour le plus grand bien de tous les connards qui travaillent pour lui et ceux qui sont responsables de la misère mondiale. Les lycéens ne se laissent pas manipuler par les médias complices, qu'à cela ne tienne, une petite compagnie de crs bien armée est toujours là pour rétablir l'ordre social comme ils disent. Mais l'ordre social pour qui Pour les patrons, qui ne voient dans les travailleurs que des variables d'ajustement uniquement fait pour maximiser le profit de gens qui n'ont jamais été concernés par les lois liberticides que Naboléon a passé depuis qu'il est au somment de l'Etat. Il a été ministre de l'intérieur, la misère et la répression n'ont fait qu'augmenter de façon exponentielle !! Alors que fallait-il attendre de cet homme La seule solution pour qu'il plie c'est de ne pas lâcher et foutre le bordel pour que ce système féodal prenne fin. Si il veut la guerre civile, qu'il continue comme ça et il l'aura... Et ça sera amplement mérité !!!

samedi 9 octobre 2010

Quelques chiffres pour justifier la réforme des retraitres

Quelques chiffres ...

En 1980 la valeur ajoutée brute (richesses produites) était inférieure à 500 milliards d'euros. En 2009 elle était 1721,7 milliards Source INSEE.
En 1985 la part des profits issus du travail versés aux actionnaires était de 5%. En 2010 elle était de 25% Source INSEE.
En 1982 le pourcentage des salaires dans la valeur ajoutée représentait 75,6%. En 2006, elle représentait 67,8%. Source INSEE.

On peut aussi parler du CAC40 qui affiche, malgré la crise économique et financière du capital, des résultats insolents. Il y a de l'argent pour financer la retraite à 60 ans et les salariés du public et du privé ont raison de se battre. Car tous les salariés seront impactés par cette réforme scélérate. Je lirai avec plaisir les commentaires des libéraux de tous poils (c'est d'ailleurs grâce à leur politique qu'il y a une crise que l'on tente de nous faire payer).

Voilà c'est assez simple à comprendre, même le plus con des moutons de l'Ump peut comprendre. Ce qu'il y a de bizarre c'est que les gauchistes du parti socialiste n'en parlent pas... sans doute parce que ces blaireaux n'ont toujours pas compris qu'ils ne sont plus de gauche mais ont adopté la pensée unique qui prédomine dans le monde... le libéralisme. N'oublions pas que les socialistes français, à part se battre entre eux pour avoir la meilleure place au soleil sont totalement déconnectés de la réalité, comme tous les politiciens qui font de la politique un métier à plein temps... Tous les "puissants", tous les dirigeants n'ont que cette idée en tête, et d'ailleurs, si ce n'était pas le cas, on entendrait sans doute plus souvent les responsables politiques parler de ces chiffres, mais les seuls qu'on entend ce sont justement ceux qui ne parlent pas de ces chiffres, ça leur ferait du tort, enfin du tort à leur petite carrière de parasite de l'état...

Alors tous les abrutis qui pensent que la réforme est nécessaire devraient sans doute lire un peu plus, s'informer par eux mêmes au lieu d'avaler bêtement les mensonges de tous les polticards qui ne pensent qu'à eux et leur petit entourage servile !! Cette réforme est une réforme boursière, comme pour tout ce qui est fait depuis des années, tout ce qu'on subit est fait pour la bourse. La crise c'est la bourse, les lois sur les retraites, c'est la bourses, l'endettement colossal, c'est la bourse... Et ce qu'il faut bruler avec les spéculateurs à l'intérieur : c'est la bourse !!

Alors on peut aussi remercier le méprisant de la république, petit pantin débile à la solde du medef de nous faire une réforme pour laquelle il n'a pas de mandat... Mais avant tout remercions les fonds de pensions, les multinationales, les spéculateurs, les banquiers, les assureurs de nous foutre dans la merde !! Remercions aussi les médias, inféodés aux dirigeants, de nous informer de la situation réelle pour que nous puissions nous forger notre propre opinion... Et en dernier lieu, remercions les parasites qui nous gouvernent, que ce soit en france ou ailleurs....

jeudi 23 septembre 2010

Une réforme indispensable

La réforme des retraites est indispensable selon les patins qui nous gouvernent, et le nain en premier.

Soit, la réforme est indispensable alors faisons la !! Mais la faire pour qui exactement ? Parce qu'à voir l'empressement qu'a le ministre magouilleur Woerth à appliquer une loi que le méprisant de la république avait dit ne pas devoir faire parce qu'il n'a pas de mandat pour ça !!! Indispensable pour péréniser le système ?? Certainement pas, parce que le but des libéraux qui nous gouvernent n'est pas que les gens puissent un jour profiter de la retraite, parce qu'un retraité coute et ne rapporte rien aux entreprises ni aux spéculateurs !!!! (certains les appellent des conservateurs, mais à part leur place en or je ne vois pas ce qu'ils veulent conserver !). Alors qu'est-ce qui justifie l'empressement du mini-despote qui nous pourrit la viee ?? Et bien c'est extrêmement simple. Dans peu de temps il va y avoir le sommet du G20 (les 20 pays les plus pourris de la planète, les plus pollueurs, les plus corrompus, etc, etc, etc...) A quoi sert le G20 ? LE G20 est .là pour que les pays obéissent le mieux possible aux spéculateurs de tout poil, aux banques, aux assurances,bref, à tous les responsables de la merde dans laquelle on est depuis pas mal d'années ! Donc, détruire le système de retraite est un très bon signe que Sarko envoie aux spéculateurs.

Vous avez vu, comme je suis un gentil petit toutou, j'ai saccagé le système de retraite de ces cons de français, ils vont travailler plus et gagner moins !!! Je vous les livre en pature mes chers maitres de la finance

Et cela va encore plus loin, parce que le système qu'il met en place, va obliger les gens à travailler plus longtemps (alors qu'il n'y a pas de boulot !), à cotiser plus longtemps sans rien gagner de plus. Il n'y a plus de boulot mais on va demander aux gens de travailler plus longtemps, on travaillera plus longtemps mais les entreprises virent les vieux pas assez rentables et trop chers. Bref, on subit tout le contraire dece que toute personne est en droit d'attendre dans un pays civilisé.

Sans oublier bien-sûr que le niveau des pensions va baisser, ce qui va obliger les gens à mettre de l'argent de côté (pour ceux qui pouront parce que la majorité des travailleurs ont déjà du mal à vivire dignement. Et devinez qui vient de se lancer dans l'assurance vie et les complémentaires retraites Le frangin à Sarko, bref, tous ces mensonges sur les retraites sont fait pour permettre à Sarko et la bande de minables qui gravitent autour de se préparer des retraites en or.

Sans oublier que de faire travailler les gens plus longtemps, dans des conditions difficiles, va dégrader la santé. Donc au lieu de passer des retraites paisibles, on finira nos vies en travaillant, en mauvaise santé.... Et qui dit mauvaise santé dit dépense de santé, qui dit dépense de santé dit dépenses de la sécu ! Vous voyez ou je veux en venir ?? Et bien tout ce petit système va totalement plomber les comptes de la sécu, qui finira, comme le souhaitent les assureurs et les banques, à être privatisée et leur permettra de mettre la main dessus !!!

Bref cette réforme est ce qu'on pourrait appeler le début de la fin.

Coup double pour Sarko : en une seule loi il signe la fin de 2 systèmes que les néo-lbéraux haissent : la sécu et le système de retraite !! Bien joué !

mardi 27 juillet 2010

Petite devinette

Celui qui trouve ce que Sarko et son gouvernement ont fait de bien depuis sa prise de pouvoir gagne toute ma gratitude...

Et je ne parle pas des cadeaux divers et variés qu'il a pu faire à ses amis, mais de ce qu'il a fait pour la population dans son ensemble....

lundi 9 février 2009

Les gentils actionnaires

Quand va-t-on entendre notre cher Sarkozy sortir une loi sur l'actionnariat ? Quand va-ton entendre que les actionnaires sont enfin désignés comme les principaux responsables de la crise. On n'entend pas du tout notre sauveur sur ce sujet. Rappelons quand même que ce sont les actionnaires qui dictent la politique de la grande majorité des entreprises et que si celle-ci délocalisent à tout va, ferment, font des plans sociaux (liquidation de personnel serait le mot juste) ou harcèlent les employés pour les pousser à plus de rendement c'est tout simplement pour que l'entreprise amasse les gains pour le leur redistribuer. Une solution pour sortir de la crise serait sans doute de relocaliser les entreprises en France pour éviter que le chômage ne s'étende de plus en plus mais surtout d'arrêter de distribuer l'argent aux actionnaires pour que les conditions de travail des travailleurs n'ont aucun intérêt, si ce n'est de les pourrir de plus en plus pour économiser.
On entend ce matin que l'industrie automobile va recevoir 6 Milliards d'euros sur quelques années pour éviter des fermetures et des délocalisations. Sarkozy a annoncé ce plan en demandant aux entreprises de limiter le versements de dividendes aux actionnaires !!!
On apprend donc que l'argent du contribuable va permettre de verser des dividendes "raisonnables" aux actionnaires. Moi qui pensais naïvement que les dividendes étaient versés uniquement si l'entreprise faisait des bénéfices je me rend compte que non... En fait les actionnaires seront toujours les vainqueurs, quelle que soit la situation économique !! L'entreprise perd soi-disant de l'argent, qu'à cela ne tienne, on demande à l'état de renflouer, mais pas pour sortir l'entreprise de la crise, pour lui permettre de survivre et verser de l'argent à ces putains d'actionnaires !!!!
Un comble quand même que le président de la république annonce une aide pour l'industrie automobile en annonçant dans le même temps que des dividendes seront versés... Quand on investit dans une entreprise et qu'elle ne marche pas je trouverais logique que les actionnaires ne touchent rien, vu qu'il n'y a soi-disant pas de bénéfices. Mais non, ils touchent et continueront de toucher. Quand l'entreprise va mal on licencie, on augmente les cadences en faisant du chantage à l'emploi, on harcèle les employés mais on continue à engraisser les actionnaires !!!
Il est temps de changer les choses et d'empêcher que quelques vautours s'approprient toutes les richesses, plongent toute la planète dans la merde et qu'ensuite ils aillent pleurer pour conserver leurs avantages acquis sur le dos des travailleurs et que, pire, on les aide.... Alors, toujours sûrs que les choses vont changer ? Moi j'en doute, en tout cas elles ne changeront pas tant que les mêmes continueront de dicter leurs lois....