Pas content

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 30 mai 2011

Tout doit disparaitre !!

Allez hop, les Grecs vont encore subir un peu plus la crise de la finance et ça ne va pas aller en s'arrangeant !! Grèce, pays ultra endetté suite à la crise provoquée par le banques ne trouve plus assez d'argent pour renflouer un état géré par des voyous qui ont magouillé les comptes avec l'aide d'une banque américaine, elle même responsable de la crise.
Alors que faire ? Ponctionner un peu les banques après les avoir renflouées ? Non non, on ne va tout de même pas taper sur les responsables de la crise, comme dans tous les pays... Mettre en prison les politiques corrompus qui ont aidé à maquiller les comptes ? Non non, les politiques sont tous coupables mais jamais responsables... alors que faire ? Et bien en premier on tape sur le peuple.... baisse d'un peu tout, hausse de la tva, bref, un peu plus de misère pour tous sauf les responsables.. et que faire alors si les plans mis en place ne fonctionnent pas ? Plans sortis de la tête fertile de tous les grands penseurs européens qui n'ont pas vu venir la crise... Alors que faire pour renflouer un état en faillite Taxer un peu plus la finance, qui se remplit les poches sur le dos des gens ? Non non, les maitres de la finance sont intouchables, responsables de la misère mondiale mais certainement pas à responsabiliser.... Alors ces connards européens n'ont rien trouvé de mieux que d'ajouter un peu de libéralisme au libéralisme en privatisant tout ce qui peut rapporter un peu... Toute personne un tant soi peu intelligente ne se séparerait pas de ses recettes futures en cas de pertes financières mais dans l'Europe néo-libérale, le moyen d'enrayer une crise c'est de se séparer de ses ressources !! Intelligent ça non Alors au lieu de nationaliser les entreprises qui distribuent des dividendes aux actionnaires, qui eux ne branlent rien, on privatise les entreprises pour que ces actionnaires s'en foutent un peu plus dans les poches... Demander, ou prendre, l'argent dans les poches des banquiers, renflouer les caisses en nationalisant ça ne viendrait pas à l'idée de ces grands penseurs. Ils vont vendre tout ce qui rapporte à l'état... Alors bien-sûr ces ventes vont remporter de l'argent immédiatement, mais par la suite cet argent, qui allait dans les caisses de l'état ira dans les poches des actionnaires.... Ce qui plongera un peu plus la Grèce dans la misère, et par conséquent son peuple... mais que vaut le peuple quand il s'agit d'obéir à la finance ?
Alors encore une fois bravo à cette Europe, qui au lieu de changer une politique, imposée à des millions de gens et qui ne fonctionne pas, continue dans sa lancée libérale, à tout privatiser, vendre les pays à la découpe pour plaire à la finance internationale.....C'est à se demander si la crise n'aurait pas été provoquée par ceux qui en bénéficient le plus : les banques
Belle démonstration de démocratie !!!

lundi 23 mai 2011

Coupable ou innocent ?

Alors Strauss-Kahn ? Coupable ou innocent ?

Depuis une semaine on entend parler uniquement de cette affaire, le directeur du FMI, l'affameur des peuples, le petit chien de banques, le super héros de la "gauche" française, qui devait venir sauver la France en 2012 (certainement comme il a sauvé la Grèce ou l'Espagne), aurait violé une femme dans un hôtel New-Yorkais... Mais comment est-ce possible, que cet homme si puissant et si fort (!) puisse s'abaisser à violer une femme de chambre dans un hôtel ?? Simplement parce que cet homme est un obsédé sexuel, que ce fait est connu de tous, des politiques, des journalistes, mais pas de la "populace" qui ne doit pas savoir ce genre de chose...

Strauss_kahn Mais attention, ne surtout pas dire que cet homme est un violeur, un pervers ou simplement un obsédé sexuel, non, dans son cas on entend plutôt "séducteur", "charmeur' mais surtout pas de mots négatifs, même si les faits qui lui sont reprochés vaudraient bien pire à n'importe quelle personne... Donc ce grand séducteur (voir photo) aurait violé une femme dans une chambre d'hôtel ! Mais pour la petite clique journalistico-politique française on connait déjà le verdict, parce que depuis le début de l'affaire on entend que des choses pour la défense de cet homme, c'est même à se demander si il y a une victime dans l'affaire parce qu'on entend pratiquement pas parler d'elle, on entend parler uniquement de DSK, on lui cherche des excuses, on fait ses louanges, mais pas un mot ou presque de la victime, on sait juste que c'est un femme noire et immigrée, et avec le climat que Sarko a installé depuis un petit moment, on se doute que ces mots sont péjoratifs...

On connait donc déjà le verdict en France, DSK est innocent et ce qui lui arrive est une véritable catastrophe, un coup de tonnerre, un tsunami, bla bla bla bla, enfin, tous les termes habituels dans ce cas, par contre pour la présumée victime tout va bien, elle s'est peut-être faite violer dans un hôtel mais pas grave, ce qui arrive à DSK, l'agresseur, est bien plus sérieux... D'ailleurs, on peut se douter que ce genre d'affaire, si elle était arrivée en France, n'aurait pas eu ce retentissement, on en aurait d'ailleurs certainement pas entendu parler, parce que chez nous, les hommes politiques sont intouchables ce sont les seigneurs, les "sang bleu" et le droit de cuissage ne fait pas partie des délits dans notre chère démocratie monarchique (!)... D'ailleurs, personne ne sait si ce genre de chose n'est pas déjà arrivée, mais ce ne sont pas les journalistes, juste bons à lécher le cul des politiques, qui sortiraient ce genre d'affaire... Les chiens obéissent aux maitres !!! Cette affaire démontre une chose, les politiques en France sont intouchables et dès que l'un d'entre eux est "touché", la levée de bouclier de la part de la classe politique et journalistique est immédiate et la défense s'organise... Voir un politique avec des menottes est une chose impensable, choquante, par contre voir les flics à 6 heures du matin débarquer dans une cité pour embarquer tout le monde, menottes aux poignets, ça ne dérange pas, les petits voyous méritent les menottes... la caste politique, quoi qu'il se passe, ne mérite pas les menottes, même s'il s'agit de viol et même s'il s'agissait de meurtre !!!

Il serait peut-être temps, messieurs les journalistes et les politiques de faire preuve d'un peu de respect envers la victime, parce qu'il faut rappeler un chose toute simple, DSK est l'accusé dans l'histoire, pas la victime... A moins que tout ceci soit un coup monté de la part de Sarko pour se débarrasser de l'unique hypothétique gagnant des élections de 2012 ou alors de la part des États-Unis qui voudraient se débarrasser du directeur d'une institution qui aurait un peu trop tendance à soutenir l'Euro, chose qui déplait grandement au shérif de la planète, et on sait ce dont sont capables les états unis quand il s'agit de conserver leur hégémonie dans pas mal de domaine.... Alors on verra ce que donne la suite de cette histoire (mais ça semble mal barré pour DSK puisque son sperme a été retrouvé sur les vêtements de la plaignante) mais on peut être sûr que cette histoire fait pas mal d'heureux, sans compter les victimes du FMI qui voient leur bourreau descendre de son piédestal... Demandez aux grecs, aux espagnoles et à tant d'autres ce qu'ils pensent de DSK.... Alors comme on dit, quel que soit le verdict, la carrière politique de DSK est finie. A moins qu'il puisse revenir en France et faire comme tous les politiques condamnés (s'il est condamné) : se faire élire par des poissons rouges.
Alors bon débarras, la France échappe à un président qui, au niveau politique, n'aurait pas eu grand chose de différent de la catastrophe nationale qui sévit à l’Élysée depuis 4 ans, par contre cette histoire doit bien faire plaisir à la droite réac de France qui doit sans doute espérer à nouveau voir son champion à talonnettes faire un autre mandat....

mardi 27 juillet 2010

Petite devinette

Celui qui trouve ce que Sarko et son gouvernement ont fait de bien depuis sa prise de pouvoir gagne toute ma gratitude...

Et je ne parle pas des cadeaux divers et variés qu'il a pu faire à ses amis, mais de ce qu'il a fait pour la population dans son ensemble....

vendredi 28 septembre 2007

Alors ça c'est du socialisme !!!!!

Strauss-Kahn, Dominique de son prénom, celui qui se dit socialiste vient d'être élu président du FMI pour 5 ans !! Le FMI, de son petit nom Fonds Monétaire International est un organisme qui a pour but le développement des pays émergeants (économiquement bien-sûr, ici on se s'occupe pas de démocratie...) mais qui en fait et un émissaire aux services des multinationales pour imposer le néo-libéralisme dans le monde entier et surtout dans le pays pauvres. Bref, un organisme qui aidera les multinationales à exploiter les populations pauvres.

Alors bravo Monsieur Strauss-Kahn, encore une belle preuve de ce que les "socialistes" Français sont prêts à faire pour ne pas perdre le pouvoir. Socialistes, ils n'en ont que le nom

Bravo Monsieur Strauss-Kahn, allez répandre la bonne parole néo-libérale dans le monde entier..... :-C

mercredi 11 juillet 2007

Du socialisme pur et dur

Ben voilà encore un exemple qui prouve s'il le fallait encore que le parti socialiste, et surtout ses dirigeants - les éléphants comme on les appelle, bien qu'il s'agisse plutôt de mammouths, vu l'âge de certains - ne sont plus socialistes, et ce depuis longtemps. Ils sont devenu un peu comme le parti démocrate américain, des partisans d'une droite molle, qui ne se bat pas vraiment contre le néo-libéralisme ambiant et qui serait même près à l'encourager du bout des lèvres.

La dernière recrue de Sarko, qui en a déjà pas mal à son actif du côté de "la gauche", c'est Strauss Kahn, qu'il a réussi a faire élir à la présidence du FMI (fond monétaire international). Cet organisme qui a pour but l'aide à l'expansion du colonialisme néo-libéral dans les pays en voie de développement. L'aide est octroyé aux pays après accepatation par ceux-ci de règles qui imposent un virage néo-libéral à leur économie par la mise en place, par exemple, du dumping social, qui permet aux multinationales de trouver de la main d'oeuvre bon marché et corvéable à souhait.

Un socialiste à la tête d'une telle organisation a des quoi choquer la majorité d'entre nous, parce que les principes d'une telle organisation n'ont rien de commun avec le socialisme. Certains pourraient dire que Strauss Kahn est un social-libéral (!) Elle est bien bonne celle-là, comment peut-on dire de quelqu'un qu'il est social-libéral, c'est comme définir quelqu'un de nazi-humaniste. Le libéralisme n'a rien de social, bien au contraire et la nomination de Strauss Kahn prouve encore une chose, c'est que tous ces dirigeants ne sont intéressés que par une seule chose, le pouvoir, quel que soit sa forme, et ils sont prêts à trahir pour y arriver, même leur propre conscience.... (si ils en ont encore une)