Pas content

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Gouvernement

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 15 décembre 2008

Souvenez vous

Je veux si je suis élu, président de la République, que d'ici 2 ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir Ce mots, notre cher méprisant de la république les avait prononcés il y a 2 ans, à Charleville Mézières (Ardennes), lors d'un des ses innombrables discours d'avant présidence, un de ces discours où il promet tout et n'importe quoi.
Alors ? Le bilan, 2 ans après ? Ben tout va bien dans le meilleur des mondes, le nombre de SDF ne cesse d'augmenter (la fondation Abbé Pierre l'estime à 100 000 personnes pour 2008 et une étude de l'Insee parle de 86000 pour l'année 2001). On pourrait douter de la véracité des chiffres, car les SDF sont difficiles à comptabiliser... On peut estimer qu'il y a eu AU MOINS 15000 personnes de plus mises à la rue en 7 ans. Pari perdu pour notre cher président. Mais il ne faut quand même pas lui imputer ces chiffres, il n'est pas responsable de toute la misère du monde non plus ? On ne va pas l'accabler, il le fait très bien tout seul.
On aurait pu douter de la véracité de ses propos à Charleville, il suffisait simplement de regarder ce que ce "grand" homme a fait dans la ville qu'il gérait, les logements sociaux représentaient environ 3%.... Ca donne à réfléchir.
Bien-sûr il n'est pas le seul responsable de toute cette misère, les socialistes (enfin, ils se nomment comme ça) le sont tout autant. Toujours aussi prompts à critiquer les mesures du gouvernement, ils n'ont pas fait grand chose quand ils étaient "au responsabilités"
Et demain ? Les choses vont-elles s'arranger ? Bien-sûr que non, parce qu'après la crise sociale qui ronge le pays depuis des années, la crise financière est apparue. Bien-sûr la crise financière touchait déjà des milliers de personnes, mais le CAC40 allait bien alors personne ne parlait de crise majeure. Mais maintenant les banques vont mal, elles ont joué, et on a perdu. La situation ne risque pas de s'arranger parce que depuis plusieurs années, on parle de "travailleurs pauvres", des gens qui, malgré un travail vivent dehors ou dans des logements qui n'en sont pas. Les plans de licenciements se multiplient à vitesse "grand V", parfois même malgré des bénéfices records des entreprises (Arcelor-Mittal), plongeant de plus en plus de familles dans la précatrité
Le gouvernement actuel les aidera-t-il, tous ces gens victimes de la cupidité d'actionnaires qui ne veulent pas que leurs bénéfices baissent, quitte à licencier ? Non bien-sûr, il va même en rajouter plusieurs couches ; avec par exemple la loi sur les heures sup, qui permet aux entreprises "d'offrir" des heures sup aux employés au lieu d'embaucher. Distribuer l'argent aux banques pour leur permettre de faire tourner l'économie, mais ces banques ne le font pas, et certaines sociétés qui vont bien sont obligées de fermer parce que les banques ne font plus ce qu'elles faisaient avant, par peur. Peur de leur propre système. Le travail à 70 ans, sur la base du volontariat (au départ), mais on sait ce que volontariat veut dire pour les entreprises. Le travail du dimanche, qui n'a aucun intérêt pour une économie mauribonde, qui n'a d'ailleurs aucun intérêt, à part celui d'offrir la possibilité aux entreprises de faire un peu plus d'argent. Cette loi, qui n'a pour but.... aucun but en fait, à part celui de faire passer toujours plus de lois ultra-libérales, dogme on ne peut plus précieux de notre cher Président.... Alors 2 ans après ses promesses, Sarkozy n'a rien fait mais a plutôt défait et la crise va lui permettre de continuer dans sa lancée.... Les temps promettent d'être durs pour l'immense majorité d'entre-nous.

vendredi 12 décembre 2008

Il est devenu muet

La crise commence gravement à faire des victimes.... Des usines ferment, d'autre profitent de la crise pour délocaliser (Arcelor Mittal par exemple), d'autres encore mettent les ouvriers au chômage technique (les constructeurs automobiles), et tout ça malgré le génial plan anti-crise de notre cher méprisant de la République.
Bizarrement, le personnage le plus médiatique de l'année, le sauveur de tout un peuple, voir de tout un continent, celui qui a la solution à tous les problèmes reste muet. Il débloque des milliards pour ses amis banquiers, ils créent une prime à la casse pour que ses amis patrons de l'industrie automobile ne perdent pas de bénéfices mais malgré tout ça les licenciements se multiplient un peu partout dans le pays, et plus bizarrement encore on ne le voit pas. Lui qui doit se réjouir de voir toutes ces mouches à merde de journalistes courir pour l'interroger, ou plutôt boire ses paroles, ses bonnes paroles concernant les solutions à la crise dont il est, comme toute la classe politique, le responsable. Bizarre non de ne pas le voir venir rouler des mécaniques devant les caméras pour distiller la bonne parole. Bien sûr qu'on ne le voit pas, parce qu'il devrait expliquer pourquoi, malgré ses excellentes solutions à la crise, celle-ci continue à toucher les salariés... Peut-être ne le voit-on pas tout simplement parce que pour lui la crise est finie, il a sorti d'affaire les banquiers/voleurs en distribuant l'argent du contribuable ou plutôt en assurant ces charognards que l'état serait là pour les aider. Il a créé une aide pour les constructeurs automobiles, aide qui n'empêche pas les constructeurs de se débarrasser de tous les précaires, de mettre des centaines voir des milliers de famille dans la mouise.
Bref, des mesures qui ne servent à rien, à rien pour les Français, on peut le voir tous les jours avec ces annonces de licenciements un peu dans tous les secteurs, mais lui ne vient toujours pas à la tribune pour distiller la bonne parole, trop occupé qu'il est à faire le beau avec ses homologues européens.
Il est toujours plus intéressant de faire croire qu'on s'occupe de plusieurs pays, quand on est incapable de s'occuper du sien....

jeudi 11 décembre 2008

Information à vérifier....

__nouvelle loi à compter du 1er janvier 2009 !!!!!

Pour résoudre , sûrement , le problème économique et de chômage que pose le secteur automobile ......le gouvernement avec l'assentiment de nos chers députés vient de faire passer en douceur un texte sur lequel il n'y a eu aucune communication ....et les journalistes sont d'une discrétion absolue là dessus ......:
L'info vient de m'être adressée par un ami assureur qui a été informé lui même par le siège de sa compagnie :
"Chers amis Comme vous le savez je travaille dans l assurance et nous avons appris hier qu'à partir du 1 janvier 2009 lorsque vous aurez un accident avec votre voiture, votre assureur devra missionner un expert pour chiffrer les réparations (jusque là rien d'anormal), sauf que l'expert devra, en plus, vérifier 21 points de contrôle du véhicule ....même si celà ne concerne pas le choc initial et même si votre contrôle technique récent était O.K.
Bref si l'un de ces 21 points n'est pas conforme ou en état de fonctionner, votre carte grise sera gelée en prefecture (conséquence: impossible de vendre votre voiture), et vous aurez alors 3 jours pour accepter de réparer le ou les points non conforme(s), à défaut, votre voiture sera immobilisée au garage.
Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, si vous réparez et que les points non conformes n'étaient pas liés au sinistre, l'expert devra revenir pour valider les travaux, et ce, à votre charge bien sûr! Sans oublier bien sûr les malus ....au cas ou vous seriez responsable de l'accident . Un moyen de relancer les ventes de voitures récentes .....ou de voitures neuves qui encombrent les parking des constructeurs !!!! ..et ce seront encore les assureurs qui passeront pour des voleurs, et bien non! il faut savoir que ce sera la loi ....tout simplement. Une façon de donner également du travail aux garagistes qui devront embaucher pour faire face.....(CQFD) D'ici que dans un texte prochain on décrète que les voitures de plus 5 ans doivent être mises à la casse ..... Rappelez vous : tout d'abord le "contrôle technique" a été institué pour les véhicules atteignant 5 ans ....puis on l'a ramené à 4 ans avec une visite ensuite tous les deux ans .....Vous verrez que dans quelques temps on verra nos chers députés de tous bords voter un texte ou il sera décrété que les voitures de plus de 4 ans n'auront droit qu'à un contrôle technique et que passé la validité de 2 ans de ce contôle ....la voiture devra être mise à la casse ..... Vous verrez ....
Alors à compter du 1er Janvier 2009 redoublez d'attention sur la route car le moindre accrochage va être "hors de prix"...et on n'aura pas fini de voir les délits de fuite après un accrochage ,même banal .... "
A bon entendeur ...salut . Bonne soirée et diffusez largement à vos amis cette info ...pour qu'ils ne soient pas surpris le jour ou ils auront un accident car vous le savez ...nul n'est censé ignorer la loi ...( c'est pourquoi il n'y a pas de communication là dessus ..il suffit de lire le Journal Officiel ...)__

Voilà, j'ai cherché sur le net, sur les sites "officiels" du gouvernement mais rien du tout... Personnellement ça ne m'étonnerait pas qu'ils fassent ce genre de chose, très bonne pour le pouvoir d'achat... Après la prime à la casse pour relancer le secteur automobile (qui ne marchera pas), on va peut-être passer à l'obligation d'acheter... Mais avec quel argent ? Si vous avez des infos complémentaires je suis preneur.....

vendredi 5 décembre 2008

Un plan historique

Et voilà, notre sauveur a parlé aujourd'hui et la crise peut être considérée comme terminée. Il n'a pas dit ça mais il avait l'air tellement satisfait de lui qu'on pouvait le croire.
Alors en quoi consiste son plan ?
Un prime à la casse, c'est à dire un versement de 1000 euros pour l'achat d'un véhicule neuf émettant moins de 160 grammes de CO². Vraiment une idée grandiose pour sortir de la crise !! Mais pour ça il faudra quand même investir dans une voiture neuve. Quand on sait le niveau du pouvoir d'achat des Franaçis.... Pouvoir d'achat, mot qui remplace désormais pauvreté, parce que pauvreté c'est négatif, alors que pouvoir d'achat non, même si celui-ci est négatif dans les faits. Donc une prime de 1000 euros qui va concerner qui ? Vous pensez vraiment que les personnes qui ne peuvent pas se payer une voiture neuve vont le faire parce qu'on leur offre mille euros ? Bien-sûr que non, mais ça Sarkozy ne le sait pas, il gouverne par l'émotion, dans son propre monde, pas dans le monde réel...
Deuxième énorme idée, le doublement du prêt à taux zéro, qui va permettre aux gens voulant devenir propriétaire d'avoir un prêt sans intérêt, et le montant de ce prêt, calculer suivant certaines conditions va être doublé. Encore une merveilleuse idée qui ne va pas concerner les Français mais seulement une petite partie. Parce que la grande majorité d'entre nous ne peut pas devenir propriétaire par manque de moyens....
Par contre, encore des cadeaux aux entreprises, cadeaux qui au final creuseront les déficits de l'état. Cadeaux faits sans aucune contrepartie bien entendu, mais accordés sur la simple bonne foi du patronat. Quand on connait la bonne foi qui caractérise le patronat depuis des années on peut être rassurés.
Le lancement de la construction de 70000 logements sociaux supplémentaire.... Youpi, des logements, mais il y a encore un hic dans ce si beau programme, les logements, même sociaux sont aussi devenus trop chers pour le communs de mortels.
Bref, un plan qui ressemble plutôt à la suite de la politique ultra-libérale du président du pouvoir d'achat. Aucune annonce concernant les salaires, d'ailleurs quand on l'entend parler on se demande si il sait que dans les entreprises il y a autre chose que des capitaux et des dirigeants mais qu'il y a aussi des êtres humains qui ont de plus en plus de mal à s'en sortir.
Notre cher président se sert de la crise pour continuer ses réformes, sans aucune concertation, comme tout bon démocrate néo-libéral qui se respecte. Quand on voit tous ces petits toutous du gouvernement ou ces pauvres patrons se réjouir de son plan, on a de quoi se faire du soucis, parce que si eux sont contents des annonces, cela veut dire qu'elles vont à l'encontre du bien être de la majorité de la population..

Il va effectivement être le président du pouvoir d'achat, de celui de ses amis et du sien mais certainement pas de celui des Français. D'ailleurs se rappelle-t-il encore qu'outre sa cour qui applaudit et se réjouit à la moindre de ses gesticulations, il y a en France des gens qui souffrent... Non, pour lui tout va bien, rassurez vous !!!!

Alors historique son plan l'est sans aucun doute, mais par son inutilité et son inefficacité évidente.

mardi 30 septembre 2008

Les caisses sont vides

Aujourd'hui Sarko recevait les assureurs et les banquiers, vous savez, ceux qui font toujours tout pour ne pas vous rembourser ou vous voler de l'argent quand vous n'en avez plus... Et bien notre cher président a décider de renflouer la banque Franco-Belge Dexia, victime de la crise actuelle. Cette banque est victime mais certainement pas coupable d'avoir voulu se faire de l'argent sur le dos des gens. Ca fait un peu comme le nauge de Tchernobyl, qui s'était arrêté aux frontières !! Le système bancaire français est un des plus sûr du monde qu'il dit. Il prend vraiment les gens pour des gogos. On nous dit que les caisses sont vides, que l'état n'a plus d'argent, qu'il faut travailler plus pour gagner plus, comprendre qu'il est nécessaire d'accepter de ne plus se faire rembourser des prestations sociales mais dans le même temps il aide des banques qui coulent. Encore une belle preuve que tout se petit monde se fout de la gueule de tout le monde, que l'argent existe bien mais qu'il n'est pas destiné à la population comme ça devrait être le cas. Il sert à enrichir les riches ou à corriger leurs erreurs. Combien cela va-t-il coûter au contribuable au final, il est trop tôt pour le dire mais on peut être sûr que Dexia n'est certainement pas la seule banque qui bénéficiera des deniers de l'Etat, état en faillite comme le disait Fillion il n'y a pas si longtemps....

mercredi 17 septembre 2008

Tout va bien....

Tout va bien en ce moment... Les salopards de banquiers et autres maisons de crédits, qui foutent la planète dans la merde par cupidité sont en train de se casser la gueule. On pourrait penser que les dirigeants, qui ne jurent que par le capitalisme pur et dur vont dire, comme pour les citoyens "normaux", ben pas grave, tout va mieux dans le meilleur des mondes, et si ça va mal c'est à vous de vous sortir de la merde dans laquelle on vous met. Mais là non, ces apôtres du libéralisme qui ne jurent donc que par le "démerde toi tout seul" se jettent au secours de ces pourris et comme par hasard trouvent l'argent pour les sauver. Il y a quelque temps, l'administration Bush avait clamé haut et fort sont refus de créer un système de protection sociale pour les enfants, ce qui fait que 10 millions d'enfants américains n'ont pas de couverture sociale, et tout ça sous prétexte qu'il n'y a pas d'argent dans le caisses... mais dès qu'un banque, qui met des milliers, voire des millions de gens à la rue, se casse la gueule, là il y a de l'argent. Pareil pour la France. "Je suis à la tête d'un état en faillite" disait Fillon il n'y a pas si longtemps, donc pas d'argent pour le commun des mortel, le gogo qui a voté pour le président de tous les Français, mais dès que ça va mal pour les banques, qui sont, il faut le rappeler, à l'origine de tous les maux, et bien là l'état a de l'argent.... Pendant les émeutes de la fin (dues il faut le rappelet aux spéculations sur les céréales et denrées alimentaires) on a vu des gens obligés de manger de la terre pour ne pas mourir, et les états, qui sont quand même là pour servir le peuple au départ, n'ont pris aucune mesure pour arrêter ces salopards qui se faisaient de l'argent sur la mort des gens. L'Europe a trouvé quelques misérables millions à distribuer pour calmer la populace affamée.... Les banques se cassent la gueule et c'est des milliards qu'on trouve pour les sauver.... L'europe avait vocation sociale qu'ils avaient dit, vocation sociale pour les riches, pas pour les pauvres gueux qui subissent.... Les Etats-Unis ont débloqué des milliards (700) pour sauver les banques, ce qui va coûter plus de 2000 dollars à chaque américain, pas mal après le gouffre financier de la guerre en Irak et surtout pour une société qui ne jure que par le "pas d'ingéreance de l'état dans les affaires privées"..... Encore une fois le capitalisme moderne a fait preuve de son mépris de l'être humain.... et ça n'est certainement pas la dernière fois... à moins que tout finisse enfin par s'écrouler....

jeudi 18 octobre 2007

J'irai jusqu'au bout

Voici la phrase de Sarkozy à propos de la réforme des régimes de retraites. Alors vous avez d'un côté un gouvernement qui dit que le passage de la réforme ne se fera pas sans négociations et d'un autre, un président d'ultra-droite (pour ne pas dire extrême) qui dit qu'il ira jusqu'au bout. Alors? Qui croire, le ministre pantin chargé du dossier, qui fera à n'en pas douter ce que son chef lui dira ou alors le ministre, indépendant, qui fera au mieux pour la majorité des Français ? Et bien voilà, je peux l'annoncer sans trop me tromper je pense, malgré la grève, la reforme est passée....

Ah oui, j'oubliais une chose : leur régime à eux, ils l'ont aussi modifié, mais en mieux... comme quoi ils sont aussi concernés par les régimes spéciaux nos chers députés, mais ne risquent pas de faire grève...

vendredi 21 septembre 2007

Une nouvelle réforme dans l'urgence

Le petit père du peuple, notre guide bien-aimé va encore taper dans la fourmilière de ces enfoirés de fonctionnaires qui croulent sous les privilèges, et lui, l'homme qui aime la France, toute la France, il est contre les privilèges - surtout quand les privilèges peuvent faire de l'ombre à ses amis, ou que ces privilèges ne concernent pas ses amis millionnaires.

En début de mandat, l'agité de la république a fait un cadeau de 15 milliards d'euros à ses amis les nantis, à ses amis qui n'ont certainement pas besoin de cadeaux fiscaux, mais la droite c'est ça, à l'image de Bush, il aime ses amis riches et méprise la majorité des gens, même ceux qu'il a été obligé de flatter pour se faire élire avec l'appui des ses amis les médias.

Ce cher monsieur, va supprimer les quelques privilèges que les fonctionnaires ont encore, sous prétextes d'égalité envers les autres travailleurs, qui eux ont subi toute une série de mesures depuis des années, ce qui a conduit à la situation actuelle (salaires au plus bas, et employé considéré la majeure partie du temps comme un esclave à la solde de patrons de plus en plus voraces).

Il est normal que tout le monde travaille le même temps pour obtenir sa retraite, ça c'est de la vraie justice sociale, donc que tous les travailleurs aient la même durée de cotisations (40 ans) est normal, bien que redescendre tout le monde à 37, 5 aurait été beaucoup mieux. Ce qui est moins normal c'est que certaines catégories de travailleurs aient des avantages tout à fait injustifiés et continuent à en bénéficier alors que ces avantages ont été mise en place à des périodes qui correspondait (le charbon dans les trains, etc....), mais pourquoi vouloir leur retirer ces avantages, ils ne font de tort à personne. Mais le but du gouvernement - dans son plan de communication très bien rodé pour faire accepter tout et n'importe quoi - essaie de monter les Français les uns contre les autres et fait donc accepter de facto les réformes. "Ben oui, pourquoi eux ils ont et pas nous !!", "C'est dégueulasse tous ces privilèges !!", voila ce qu'on pourrait entendre si on interrogeait la ménagère de moins de 50 ans, cible des médias à la solde des gouvernants. Mais le problème ne vient pas que les retraites, et surtout les caisses de retraites soient vides, et que cela justifie tous ces changements dans les régimes dits "spéciaux", c'est surtout que les responsables de ces puits sans fonds sont les mêmes qui s'insurgent ensuite de la situation.
Mais les changements de régime de retraite présage peut-être quelque chose de plus grave encore, qui mettra le France dans une situation bien plus préoccupante que celle actuelle. Je pense, personnellement, que le changement des régimes de retraite n'est que le début de la grande réforme ultra-libérale que la droite (et la gauche qui n'a jamais rien fait pour lutter contre) va mettre en place dans le prochaines années et qui fera la joie de tous les connards qui pensent que se faire des millions et des millions sur le dos et la vie de millions de personnes est une fin en soi. Eh oui, la réforme des retraites va ramener les services publics au niveau du droit privé, droit qui supprime petit à petit la vie des travailleur et les réduit à l'état d'esclave. Et bien ces services publics (poste, edf, sncf, etc) seront ensuite vendables puisque très rentables et déjà installé dans les 4 coins du pays. Les investisseurs n'auront plus qu'à se baisser pour en récupérer les fruits, comme ils le font déjà avec les entreprises privées. D'autant plsu rentables que les gens continueront à y travailler comme avant mais seront coûteront beaucoup moins cher pendant et après leur carrière. Et Hop, bingo pour les investisseurs, encore des affaires  bien juteuses pour les amis de Sarko....

Heureusement, le dieu Sarko a dit qu'il allait négocier avec les syndicats, mais il ne leur laisse que 15 jours, parce que c'est urgent de changer les choses, et après les 15 jours il va faire quoi ? Et bien à n'en pas douter, il passera en force, en accusant bien-sûr les syndicats de ne pas vouloir améliorer les finances de la France. Par contre, faire 15 milliards d'euros de cadeaux fiscaux va grandement améliorer les finances de l'état. 15 milliards qui je vous rappelle sont plus quel trou de la sécu !! Alors pourquoi ne pas avoir renflouer les caisses de la sécu au lieu de donner un peu plus aux riches. Tout simplement parce que la sécu, comme toutes les avancées sociales obtenues en France doivent disparaitre face à la loi de la bourse et de ses requins...

La France est prise en otage par un homme dangereux, semblable à Bush, et élu un peu dans les mêmes circonstances, par des mensonges relayés par des médias serviles....

Ce sont les hommes politiques qui vident les caisses avec des lois, qui de plus en plus, appauvrissent les pauvres et enrichissent les riches. Avec Sarko on a le pire de ce que la politique libérale peut-être et cela ne va pas s'arrêter, parce que je vous rappelle qu'on en a pris pour 5 ans, et que cela ne fait même pas 6 mois que ce dangereux personnage gouverne.....

vendredi 18 mai 2007

Que des nouvelles têtes !!!

Bluffé, je suis bluffé !! Sarko avait dit qu'il ferait de la politique autrement, avec des hommes neufs, alors voici la composition de son gouvernement 8-O

  1. Premier ministre
    François Fillon, UMP, 53 ans.
  2. Ministre d'Etat, ministre de l'écologie, du développement et de l'aménagement durable
    Alain Juppé, UMP, 61 ans.
  3. Ministre de l'économie, des finances et de l'emploi
    Jean-Louis Borloo, Parti radical, 56 ans.
  4. Ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités locales
    Michèle Alliot-Marie, UMP, 60 ans.
  5. Ministre des affaires étrangères et européennes
    Bernard Kouchner, Parti socialiste, 67 ans.
  6. Ministre de l'immigration , de l'intégration, de l'identité nationale et du codéveloppement
    Brice Hortefeux, UMP, 49 ans.
  7. Ministre de la justice
    Rachida Dati, UMP, 41 ans.
  8. Ministre du travail, des relations sociales et de la solidarité
    Xavier Bertrand, UMP, 42 ans.
  9. Ministre de l'éducation nationale
    Xavier Darcos, UMP, 59 ans.
  10. Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche
    Valérie Pecresse, UMP, 39 ans
  11. Ministre de la défense
    Hervé Morin, UDF-majorité présidentielle, 45 ans.
  12. Ministre de la santé, de la jeunesse et des sports
    Roselyne Bachelot, UMP, 60 ans.
  13. Ministre du logement et de la ville
    Christine Boutin, UMP, 63 ans.
  14. Ministre de l'agriculture et de la pêche
    Christine Lagarde, 51 ans.
  15. Ministre de la culture et de la communication, porte-parole du gouvernement
    Christine Albanel, 51 ans.
  16. Ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique
    Eric Woerth, UMP, 51 ans.
  17. Secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement, auprès du premier ministre
    Roger Karoutchi, UMP, 55 ans.
  18. Secrétaire d'Etat à la prospective et évaluation des politiques publiques, auprès du premier ministre
    Eric Besson, ex-PS, 49 ans.
  19. Secrétaire d'Etat aux transports, auprès du ministre de l'écologie, du développement et de l'aménagement durable
    Dominique Bussereau, UMP, 54 ans.
  20. Secrétaire d'Etat aux affaires européennes, auprès du ministre des affaires étrangères et européennes
    Jean-Pierre Jouyet, 53 ans.
  21. Hors gouvernement
    Martin Hirsch, 43 ans, président d'Emmaüs-France, est nommé haut commissaire aux solidarités actives contre les pauvretés.

Juppé, Borloo, Alliot-Marie, Kouchner, Hortefeux, Bertrand, Bachelot, Boutin et tous les autres, c'est avec ça qu'il va faire du neuf !!! Et bien, ça commence, le 1er mensonge et à mon avis ce n'est ni le 1er ni le plus gros de tout ce qu'on va subir pendant ces 5 années de Sarkozisme :-C

Prendre Juppé, ça c'est vraiment très fort, le repris de justice, qui vient d'être entendu "comme simple témoin" (on sait ce que ça veut dire, être entendu en simple témoin pour un homme politique ça veut dire qu'il est coupable, parce que le juges n'auraient jamais osé l'appeler, on le sait bien, les hommes politiques sont tout le temps innocents !!!

Bravo Nicolas Sarkozy, un gouvernement de rupture, c'est le moins que l'on dire, très fort !

Clap ! clap ! clap ! clap ! Bravo Monsieur Sarkozy !!!!


On prend les mêmes et on recommence



page 2 de 2 -