Pas content

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 16 octobre 2010

Réformes des enculés

regardez bien ça, quand on voit Sarko le facho clamer haut et fort que sa réforme est juste, on se demande pourquoi elle n'est pas faite pour tout le monde

Amendement réforme des retraites

www.assemblee-nationale.fr/13/amendements/2770/277000249.asp

Voilà, la réforme oui mais pas pour les enculés qui nous gouvernent !!!!

samedi 9 octobre 2010

Quelques chiffres pour justifier la réforme des retraitres

Quelques chiffres ...

En 1980 la valeur ajoutée brute (richesses produites) était inférieure à 500 milliards d'euros. En 2009 elle était 1721,7 milliards Source INSEE.
En 1985 la part des profits issus du travail versés aux actionnaires était de 5%. En 2010 elle était de 25% Source INSEE.
En 1982 le pourcentage des salaires dans la valeur ajoutée représentait 75,6%. En 2006, elle représentait 67,8%. Source INSEE.

On peut aussi parler du CAC40 qui affiche, malgré la crise économique et financière du capital, des résultats insolents. Il y a de l'argent pour financer la retraite à 60 ans et les salariés du public et du privé ont raison de se battre. Car tous les salariés seront impactés par cette réforme scélérate. Je lirai avec plaisir les commentaires des libéraux de tous poils (c'est d'ailleurs grâce à leur politique qu'il y a une crise que l'on tente de nous faire payer).

Voilà c'est assez simple à comprendre, même le plus con des moutons de l'Ump peut comprendre. Ce qu'il y a de bizarre c'est que les gauchistes du parti socialiste n'en parlent pas... sans doute parce que ces blaireaux n'ont toujours pas compris qu'ils ne sont plus de gauche mais ont adopté la pensée unique qui prédomine dans le monde... le libéralisme. N'oublions pas que les socialistes français, à part se battre entre eux pour avoir la meilleure place au soleil sont totalement déconnectés de la réalité, comme tous les politiciens qui font de la politique un métier à plein temps... Tous les "puissants", tous les dirigeants n'ont que cette idée en tête, et d'ailleurs, si ce n'était pas le cas, on entendrait sans doute plus souvent les responsables politiques parler de ces chiffres, mais les seuls qu'on entend ce sont justement ceux qui ne parlent pas de ces chiffres, ça leur ferait du tort, enfin du tort à leur petite carrière de parasite de l'état...

Alors tous les abrutis qui pensent que la réforme est nécessaire devraient sans doute lire un peu plus, s'informer par eux mêmes au lieu d'avaler bêtement les mensonges de tous les polticards qui ne pensent qu'à eux et leur petit entourage servile !! Cette réforme est une réforme boursière, comme pour tout ce qui est fait depuis des années, tout ce qu'on subit est fait pour la bourse. La crise c'est la bourse, les lois sur les retraites, c'est la bourses, l'endettement colossal, c'est la bourse... Et ce qu'il faut bruler avec les spéculateurs à l'intérieur : c'est la bourse !!

Alors on peut aussi remercier le méprisant de la république, petit pantin débile à la solde du medef de nous faire une réforme pour laquelle il n'a pas de mandat... Mais avant tout remercions les fonds de pensions, les multinationales, les spéculateurs, les banquiers, les assureurs de nous foutre dans la merde !! Remercions aussi les médias, inféodés aux dirigeants, de nous informer de la situation réelle pour que nous puissions nous forger notre propre opinion... Et en dernier lieu, remercions les parasites qui nous gouvernent, que ce soit en france ou ailleurs....

mardi 27 juillet 2010

Petite devinette

Celui qui trouve ce que Sarko et son gouvernement ont fait de bien depuis sa prise de pouvoir gagne toute ma gratitude...

Et je ne parle pas des cadeaux divers et variés qu'il a pu faire à ses amis, mais de ce qu'il a fait pour la population dans son ensemble....

vendredi 20 mars 2009

Et après ?

Alors ? Il se passe quoi maintenant, suite aux manifs d'hier, qui ont été plus importantes que celles du 29 janvier et bien le gouvernement, comme il fallait s'y attendre, ne fera rien de plus pour les travailleurs.
Rien de plus, normal, ils ont déjà fait tout ce qu'il y avait à faire.... laisser les entreprises fermer ou profiter de la crise pour délocaliser et remplir les poches des actionnaires. Bref, un gouvernement totalement sourd et borné sur son dogme néo-libéral qui a foutu la merde sur toute la planète...
Et les syndicats dans l'histoire ? Et bien ils se demandent ce qu'il faut faire pour la suite... Ils se demandent ce qu'il faut faire, rien que cette question montre bien le niveau d'engagement dans la défense des travailleurs de ces 3 grosses centrales qui sont bien trop proches du pouvoir pour oser le décevoir.... On ne parle pas de Sud, qui n'est pas en odeur de sainteté auprès du Roi Nico donc ils n'ont plus la parole dans les médias complices.... Sans parler bien entendu de la CNT ou autre syndicat radical qui eux de toute manière n'ont jamais eu la parole... Ils ne faut pas attendre que les 3 blaireaux syndicaux décident de ce que les travailleurs doivent faire, parce que pour eux, pas de crise, mais on finira peut-être enfin par voir des révoltés, des victimes de la crise aller dans la rue spontanément, sans attendre les ordres de syndicats qui ont montré depuis des années leur inutilité face à des politiques aux ordres des patrons et autres rapaces de la bourse...
Les plans sociaux vont se multiplier jusqu'à ce que le "petit peuple" ouvre enfin sa gueule et mette toute cette clique au piquet ou au bout d'une corde....

mercredi 18 mars 2009

Allumer le feu

Pour paraphraser le titre d'une chanson de l'abruti, ami du président qui se sauve pour ne pas payer ses impôts il faut espérer que demain la grève ne va pas rester lettre morte....
Lettre morte elle risque de le rester à la vue du gouvernement qui a déjà annoncé que rien de plus ne pourra être fait, parce que le maximum a été fait pour les français.... le maximum sans doute, le maximum du foutage de gueule et de méprise parce que personnellement je ne vois pas trop ce qui a changé. On a distribué des milliards aux banques, on a promis des cadeaux aux entreprises (taxe professionnelle) et donner de l'argent à d'autres (l'industrie automobile qui touche de l'argent) mais pour les salariés, les principales victimes de la crise, rien... enfin, presque rien, des miettes pour calmer le petit peuple. Espérons que demain ce soit la merde dans tout le pays, qu'il y ait des émeutes même pour qu'enfin ce gouvernement de faux-culs, de voleurs, de menteurs entende enfin la voix de la rue.
Notre cher méprisant de la république (qui n'a de république que le nom) continue sa politique copiée sur celle de son mentor, l'ancien président américain, ce débile profond qui a semé la merde sur toute la planète et qui maintenant, au lieu de croupir en prison coule des jours heureux dans son texas natal... Bref, notre petit agité continue sa politique ultra-libérale comme si de rien n'était, alors c'est à la rue de montrer qu'il doit changer de cap, à défaut de foutre le camp...
Alors demain tous dans la rue pour qu'enfin le gouvernement change sa politique et prenne en compte les milliers de victimes de la crise qui vont grossir les rangs des milliers de victimes du capitalisme qui depuis des années creuse le fossé des inégalités et plonge les gens dans une misère dont il est de plus en plus difficile de se sortir.....

jeudi 19 février 2009

Le sommet de la platitude

Hier le sommet social de Sarko s'est terminé par... par... rien. Enfin rien, rien de particulier à part du saupoudrage de mesures pour "calmer" les esprits. Le président a annoncé des mesures pour les classes moyennes inférieures. Rien que le mot, classe moyenne inférieure est un mot plein de mépris de la part de la classe dirigeante qui semble-t-il est supérieure (en salaire sans doute). Des mesurettes parce que ces annonces ne sont que des petites concessions qui n'aideront les gens que de façon ponctuelle, mais pas dans la durée, et la crise va durer.
Rien sur les salaires, qui ont vraiment besoin d'une augmentation significative pour que TOUS les gens puissent enfin s'en sortir et passer d'un vie qui n'est pour des millions de Français que de la survie, à une vie digne.
Un petit cadeau par-ci, un petit cadeau par-là pour calmer les esprits mais rien pour la majorité des gens. Il fait du saupoudrage de mesurettes et dans le même temps continue sa politique de casse du système au profit des classes supérieures-supérieures (celles dont lui et ses amis font partie).
Augmenter les salaires ! Hors de questions, le Medef n'est pas d'accord, et ne peut pas. Mais les gens n'ont pas élu le Medef, ce n'est théoriquement pas le Medef qui dirige. Il faudrait faire vivre cet homme avec le SMIC, et vous verriez dans les 15 jours une loi pour augmenter les salaires.
Et toutes ces mesures, qui va les payer ? Le patronat ? Non, on continue à lui faire des cadeaux (taxes professionnelle, heures sup). Les riches ? Non, aucun mot sur le bouclier fiscal qui profite à une minorité de nantis et qui coûte 15 milliards à l'Etat. C'est l'Etat qui va financer toutes ces mesurettes, et l'Etat c'est qui ? et bien nous. Donc ce cher président du pouvoir d'achat va taper dans les poches des uns pour mettre un peu dans la poche des autres. Bref, il va encore taper dans les budgets modestes pour aider les budgets encore plus modestes.
Une loi sur la taxation des plus-values boursières pour financer l'Etat ? Non !
Une loi pour empêcher les licenciements boursiers auxquels on continue à assister ? Non !
Une loi pour répartir les bénéfices du travail plus équitablement, c'est à dire donner plus à ceux qui bossent et moins aux actionnaires ? Non !
Bref, il continue sa politique de casse en lâchant de temps en temps un os à rogner pour éviter l'explosion sociale mais sa politique va continuer de plus belle, parce que, selon lui, c'est la seule possible pour sortir de la crise, mais il oublie que c'est ce genre de politique qui est à l'origine de la crise.

Bref, rien de concret après ce sommet social, mot bien pompeux pour une réunion qui n'a pour but que de consolider le président dans sa politique, tellement elle est bien, tellement c'est la seule possible, tellement il sait tout, tellement il va nous sortir de la crise....

lundi 16 février 2009

Répondre aux attentes

Voilà comment Sarkozy répond à la grève générale en guadeloupe : il envoit les CRS..... La réponse démocratique selon notre cher méprisant de la république. Bravo cher président, 1 mois de grève sans aucun incident et une journée pour foutre la merde.... C'est ça qu'on appelle le dialogue social : envoyer les CRS pour répondre aux attentes des travailleurs de Guadeloupe... Encore un bel exemple du mépris que Sarkozy a pour les travailleurs... Avec un peu de chance, ce conflit va s'étendre aux autres départements français, y compris à la métropole... Mais attendons la réunion de mercredi, qui va sans aucun doute ne rien donner du tout du point de vue social

jeudi 5 février 2009

Les français face à la crise

Ce soir notre cher guide va squatter 4 chaines de télé (TF1, France 2, M6 et LCI) et une radio (RTL) pour répondre à nos inquiétudes et va surtout donner les solutions suite aux manifestations de jeudi dernier.
Les journalistes se demandent si le président va tenir compte de ces inquiétudes ou poursuivre sa politique de sape du système.
J'ai déjà la réponse, les manifestations étaient organisées pour protester contre la politique de Sarkozy et il appelle sa convocation à la presse "Les Français face à la crise" et bien voilà, les manifestations ne servent à rien puisqu'il s'imagine (enfin veut faire croire) que les manifs étaient contre la crise et pas contre lui. Il va continuer sa politique de mépris, d'appropriation des richesses par les riches et de baisse du pouvoir d'achat (que les gens normaux appelleraient plutôt la hausse de la pauvreté)
Il aurait du appeler ça les Français face à moi, mais non, il ne va pas admettre que les Français ne l'aiment pas, voire le haïssent... De toute manière il est bien trop imbus de sa personne pour admettre qu'il nous mène droit dans le mur et sa pensée néo-libérale ne lui permet pas de tenir compte des Français, pour cela il faudrait qu'il soit un peu plus démocrate et un peu moins démagogue.... Alors n'attendez pas ce soir un revirement de sa part, il va affirmer haut et fort que seul lui peut nous sortir de la crise avec sa politique, sans bien-entendu admettre que c'est sa politique (copiée sur celle de Bush) qui, depuis des années, mène le monde à la faillite et la misère....
Il va poursuivre sa politique en expliquant que c'est la seule possible en temps de crise alors qu'il ne fait qu'accélérer ses réformes néo-libérales de vente du pays à la découpe au profit d'intérêts personnels de ses amis riches. Il faudrait qu'un jour une procédure de destitution soit mise en place et qu'un référendum soit organisé pour se débarrasser enfin de cet homme qui n'est que mépris et arrogance... Mais pour ça il faudrait changer le système, mais les dirigeants actuels perdraient trop à le changer, et nous on gagnerait trop aussi à leur gout parce qu'il faut rappeler que nous sommes là pour servir les dirigeants, et pas le contraire..... La démocratie moderne en quelque sorte....
Le changement de cap ne sera pas annoncé ce soir et ne croyez pas que les journalistes choisis contrediront "Nicolas le Grand" et lui demanderont des comptes, ils ne sont pas là pour ça.....

jeudi 29 janvier 2009

Jeudi noir

On parle de Jeudi Noir (enfin les "journalistes") parlent de jeudi noir à propos des grèves et manifs d'aujourd'hui.... Un jeudi noir certainement pas, mais un jeudi de revendications pour que le gouvernement de notre monarque prennent enfin en compte le peuple qui l'a élu... Si seulement c'était un jeudi noir pour le gouvernement, parce que pour nous ce n'est pas le jeudi qui est noir mais l'année.....

lundi 26 janvier 2009

Encore une attaque en règle

Le porte parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, un de ces nombreux personnages qu'on entend beaucoup trop depuis que le roi Sarko se permet et permet toutes les remarques et toutes les attaques sur tous les sujets, surtout quand il s'agit de mettre à mal les libertés a dit qujourd'hui, à propos de la grève prévue jeudi "Ce qui fragilise aujourd'hui le droit de grève, c'est l'abus de droit de grève".... Mais de quoi se mele-t-il encore celui-là. Voilà que les "démocrates" de l'ump veulent s'attaquer au droit de grève. Pourquoi laisser faire la grève aux gens, tout va tellement bien en France, et encore plus depuis que le méprisant de la république ajoute de la crise à la crise...
Ce qui fragilise aujourd'hui le droit de grève, c'est l'abus de droit de grève en voilà une belle phrase, mais il faudrait rappeler à cet homme que l'abus de connerie politique nuit gravement à un pays, et dans le cas de l'ump je crois qu'on atteint des sommets.
Il veulent impliquer personnellement la responsabilité des syndicalistes dans les actions alors que le syndicat à la base c'est un combat collectif.... Il veut en fait casser toute protestation possible de la part des syndicalistes, parce que si ils sont personnellement responsables les plaintes risquent de pleuvoir de la part des gentils patrons "si tu fais grève je dépose une plainte contre toi", "si tu fais grève je te vire pour faute grave".... Bref, encore une belle attaque en règle de la part du parti du président. Pourquoi admettre que la démocratie est votre ennemie quand il s'agit tout simplement de la démanteler petit à petit, sans que personne ne trouve rien à redire, surtout pas les médias complices. On les entendra quand le méprisant de la république s'attaquera à leurs privilèges. Parce que vous allez voir, on va encore entendre jeudi que la France est prise en otage par ces nantis de fonctionnaires qui foutent tout le temps la merde dans le pays, les journalistes vont certainement nous rappeler que tous ces manifestants font du tort à ceux qui veulent bosser, sans rappeler que la France, depuis mais 2007 est prise en otage par un homme et un parti qui détruit à petit feu le système social, judiciaire, scolaire. Bref, un terroriste qu'il serait temps de mettre sous les barreaux....
Ce qui fragilise aujourd'hui le droit de grève, c'est l'abus de droit de grève et ce qui fragilise la démocratie c'est l'abus de pouvoir.....